FBN-SPO-NFC-CHAMPIONSHIP---GREEN-BAY-PACKERS-V-SAN-FRANCISCO-49E

Crédit : AFP

NFL

Rodgers et les Packers vers une séparation?

Publié | Mis à jour

Le célèbre quart-arrière Aaron Rodgers a répété mardi qu’il s’attendait à finir sa carrière avec une autre équipe que les Packers de Green Bay, puisque ceux-ci ont notamment repêché le jeune Jordan Love lors du dernier encan de la NFL.

L’athlète de 36 ans craint que les signes ne mentent pas et qu’il doive bientôt écourter son séjour avec son équipe de toujours. Les Packers ont en effet transigé pour monter au 26e rang et ainsi mettre la main sur le quart de l’Université Utah State. Rodgers craint de perdre sa place de partant bien vite. 

«Je crois que c’est ce qui se passera, a-t-il mentionné lors d’un épisode du podcast "10 Questions with Kyle Brandt". Je me base sur les circonstances qui entourent tout cela, regardez les faits. Ils ont transigé, ils l’ont repêché, je dirais qu’ils l’aiment, qu’ils veulent qu’il joue.»

«Un scénario différent» 

Rodgers, qui prévoit jouer dans la quarantaine, a eu un parcours similaire à celui de Love dès son entrée dans la NFL. Sélectionné en première ronde, il était perçu comme le successeur de Brett Favre, ce qu’il a fait après trois saisons sur le banc. Ça prendra moins de temps pour Love, selon le vétéran.

«C’est un scénario différent, a-t-il dit. Je crois que les quarts-arrières jouent plus tôt maintenant. Ça donne l’opportunité aux jeunes entraîneurs et aux directeurs généraux de faire jouer leurs gars, et je comprends ça. Je comprends vraiment, je ne le dis pas avec de mauvaises intentions.»

Rodgers est au moins sous contrat jusqu’en 2023 avec l’équipe du Wisconsin après avoir signé une prolongation de contrat de quatre ans et 134 millions $ en 2018. Il a mené les Packers à une fiche de 13-3 la saison dernière, permettant à l’organisation d’atteindre les éliminatoires pour la première fois depuis 2016.