Canadiens de Montréal

«On a été beaucoup trop passifs»

Publié | Mis à jour

Même s’il s’agissait d’un premier match en 140 jours pour les Canadiens de Montréal, Claude Julien a affirmé qu’il s’attendait à plus de ses joueurs.

«C’est certain qu’il y avait de la rouille, a lancé l’entraîneur-chef du Tricolore, mardi à la suite de la défaite de 4-2 face aux Maple Leafs de Toronto. Mais nous n’avons pas disputé un gros match. Si on veut connaître du succès contre les Penguins de Pittsburgh, il va falloir faire mieux que ça.»

• À lire aussi: Faux départ pour le CH

• À lire aussi: Assommé, Belzile doit quitter le match...

Une chose a particulièrement agacé Julien lors de cette rencontre préparatoire. Alors qu’il avait l’occasion de créer l’égalité dans la rencontre avec l’aide d’un jeu de puissance, le Bleu-Blanc-Rouge a toutefois accordé deux buts avec l’avantage d’un homme.

«On s’est mis dans le pétrin, car on était trop passifs, surtout en revenant dans notre territoire. Il va falloir être à point sur ces choses-là contre Pittsburgh.»

Selon Julien, le fait d’être la dernière équipe dans l’Association de l’Est à accéder aux éliminatoires de la LNH devrait également servir de motivation à sa formation.

«Nous avons une jeune équipe. C’est important d’être agressif et de ne pas avoir peur quand on est négligé. Mais j’ai senti qu’on a hésité contre Toronto. Il faut être prêt à jouer 60 minutes. Il faut être affamé et ne pas avoir peur. C’est la mentalité à avoir pour gagner notre prochain match.»

Un test réussi pour Belzile

Désigné comme 13e attaquant par Claude Julien au détriment de Ryan Poehling, Jake Evans Et Charles Hudon, Alex Belzile a su remplir les missions désignées par son entraîneur, même s'il a dû quitter la rencontre en raison d'une blessure.

«On voulait voir ce que Belzile pouvait faire. On sait que c’est un grand travaillant. Il créait quelque chose à chacune de ses présences, même s’il n’a beaucoup joué. On va éventuellement avoir besoin de lui», a expliqué Julien.

Voyez le point de presse de Claude Julien ci-dessus.