MLS

TFC : Un match «médiocre»

Publié | Mis à jour

Les joueurs et les entraîneurs du Toronto FC s’attendaient à beaucoup mieux comme dénouement, mais ils doivent déjà penser à l’après-tournoi estival de la Major League Soccer (MLS).

Malgré ses cinq points obtenus en phase de groupe, la troupe de l’instructeur-chef Greg Vanney a livré une contre-performance devant le New York City FC, dimanche soir. 

Un peu comme ce fut le cas récemment, la défense torontoise a craqué et une défaite de 3 à 1 a sonné le glas des «Reds» en huitième de finale.

Aux yeux du milieu de terrain Michael Bradley, l’ensemble de la rencontre est inacceptable.

«Nous avons amorcé le match de façon médiocre et on n’a jamais pu prendre le contrôle. [...] On s’est ressaisi un peu vers la fin de la première demie, mais dans toutes les facettes, ce ne fut pas suffisant. C’est bien simple à résumer, il n’y a rien à dire de plus», a affirmé le vétéran au site officiel du TFC.

«Quand on joue ces parties-là, on sait que ce sera serré et que chaque détail sera important. On a connu un mauvais départ et à partir de là, on n’a jamais pu trouver le filon nous permettant de revenir, a-t-il poursuivi. 

«Nous n’avons jamais trouvé des excuses et nous ne commencerons pas maintenant. Dans un gros match, s’il n’y a pas assez de gars connaissant une bonne soirée, la balance penchera fortement du côté de l’autre formation.»

Aussi, Bradley a donné le crédit au NYCFC, qui souhaitait faire oublier ses ennuis du passé face au TFC. Le club new-yorkais s’était incliné devant Toronto le 7 mars, juste avant l’interruption de la campagne, et perdu en demi-finale de l’Association de l’Est en 2019 contre cette même équipe.

«Ce n’est pas surprenant, a précisé le joueur du TFC à propos du début de rencontre du NYCFC. C’est une bonne formation et dans ce type d’affrontement, vous comprenez que les deux clubs feront tout. Ils ont été agressifs, tout en étant efficaces pour nous tenir en échec en attaque.»

Des excuses malgré tout

Aux yeux de Vanney, toutefois, le manque d’énergie de sa troupe était évident.

«Les gars ont fait de leur mieux, ce ne fut pas facile. Je ne pense pas qu’il y ait un joueur qui ne voulait pas gagner; personne n’avait abandonné. Mais les gars sont fatigués, a-t-il dit. On aurait certes pu mieux faire, être meilleur sur quelques points. 

«Par contre, on a été inefficaces avec le ballon, ce qui signifie qu’on a couru davantage. On a commis des revirements aux mauvais endroits, de sorte que nous n’avions pas une bonne transition pour nous défendre.»

Le TFC a dominé au chapitre du temps de possession avec un pourcentage supérieur à 55 %.