Crédit : AFP

Baseball - MLB

La COVID-19 chamboule les plans du baseball majeur

Publié | Mis à jour

Ce n’était qu’une question de temps: la COVID-19 commence déjà à chambouler les plans dans le baseball majeur.

À la suite d’une éclosion chez les Marlins de Miami, au moins deux matchs prévus lundi soir ont été annulés. Plus d’une douzaine de cas positifs ont été répertoriés au sein de la formation floridienne, qui était à Philadelphie pour y affronter les Phillies au cours des derniers jours.

Dans un premier temps, le baseball majeur, qui planifiait une réunion d’urgence, a reporté le match d’ouverture locale des Marlins. Les Orioles de Baltimore devaient être les visiteurs. Par mesure de précaution, la rencontre entre les Yankees de New York et les Phillies, à Philadelphie, a également écopé. On craint une propagation dans le vestiaire des visiteurs.

«La santé de nos joueurs et de notre personnel a été et continuera d’être notre priorité pendant que nous naviguons dans des eaux inconnues, a indiqué le chef de la direction des Marlins, Derek Jeter, dans une déclaration transmise aux médias. Nous faisons face à des défis après avoir été à l’étranger et quitté Miami. Le report du match d’ouverture de lundi soir était la bonne décision pour s’assurer de prendre une pause collectivement et d’essayer de bien saisir le portrait de la situation.»

Au moins 10 joueurs des Marlins auraient reçu un test positif à la COVID-19, de même que deux membres du personnel. Selon la chaîne MLB Network, le lanceur Jose Urena compterait parmi les athlètes déclarés positifs.

«Nous avons procédé à une autre série de tests pour nos joueurs et notre personnel, a précisé Jeter. Notre équipe demeurera à Philadelphie en attendant les résultats.»

Aucune «ville-bulle»

Contrairement aux autres ligues professionnelles reprenant leurs activités en Amérique du Nord, que ce soit la Ligue nationale de hockey, la Major League Soccer ou la NBA, le baseball majeur n’a pas retenu le concept des «villes-bulles».

Parmi les réactions observées lundi, il y a celle du lanceur d’expérience David Price, un membre de l’organisation des Dodgers ayant précédemment choisi de faire l’impasse sur la présente saison.

«Maintenant, nous allons vraiment voir si le baseball majeur va mettre la santé des joueurs en priorité, a indiqué Price, via son compte Twitter, blâmant le commissaire Rob Manfred de ne pas agir en ce sens. Ça fait partie des raisons pour lesquelles je suis à la maison en ce moment.»

Outre Miami et Philadelphie lundi soir, chaque ville du baseball majeur continue d’accueillir des matchs dans son stade. Les Blue Jays de Toronto, seul club situé au Canada, fait exception à la règle puisque le gouvernement n’a pas permis d’ouvrir ses frontières pour que les parties aient lieu au Rogers Centre.

La ville de Buffalo, où la formation torontoise possède un club-école, doit accueillir les rencontres locales des Jays. Toutefois, il a été annoncé dimanche que le Sahlen Field ne pourrait être utilisé pour des matchs des ligues majeures avant le 11 août.