Impact de Montréal

L'Impact se fait montrer la porte à Orlando

Publié | Mis à jour

L’Impact avait la chance de briller, il a plutôt livré une performance sans éclat dans une défaite de 1 à 0 contre Orlando en huitièmes de finale, ce qui a mis un terme à son tournoi.

Déjà, l’Impact était chanceux de ne pas tirer de l’arrière par trois ou quatre buts après une première demie tout simplement atroce, il n’a pas montré énormément plus d’ardeur au retour de la pause.

Le match était présenté en direct à TVA Sports.  

Un manque de communication entre Clément Diop et Rod Fanni a fait en sorte que le second a fait une mauvaise passe arrière qui s’est retrouvée sur le pied de Tesho Akindele qui a marqué le but le plus facile de sa carrière dans un filet désert pendant que Diop regardait, penaud.

«C’est le genre de jeu que j’ai malheureusement vu souvent dans ma carrière. Il n’y a rien d’autre à dire», a soutenu Thierry Henry.

En séries

L’Impact n’a pas eu l’air d’une équipe qui méritait de poursuivre son tournoi. Après une phase de groupe qui montrait des progrès d’un match à l’autre, on a vu une équipe qui a régressé et qui s’est cherchée toute la soirée.

Henry a rappelé à plusieurs reprises que son équipe s’était présentée à Orlando alors qu’elle accusait beaucoup de retard sur les autres équipes en termes de préparation. Il s’est borné à dire que l’équipe avait atteint son objectif.

«Je suis fier de mes joueurs, ils ont tout donné. On a une place en séries éliminatoires dans l’Association Est pour le moment.»

Rappelons que les points amassés lors de la phase de groupe étaient comptabilisés dans le classement et actuellement, l’Impact pointe au 5e rang dans l’Est.

Domination

Orlando a nettement dominé la première demie et l’Impact a été très chanceux de rentrer au vestiaire avec une égalité de 0 à 0.

«C’était le seul truc positif de la première mi-temps que ce soit resté 0 à 0», a d’ailleurs lancé un Thierry Henry assez cassant après le match.

En effet, les Lions ont dominé sur toute la ligne et ont obtenu une tonne de chances d’ouvrir la marque, mais ont fait preuve d’un énorme manque d’opportunisme.

Jhegson Mendez pensait bien avoir brisé l’égalité dans la 45e minute de jeu, mais il y avait hors-jeu sur la séquence.

Débordé

Ce qui a été flagrant, surtout en première demie, c’est à quel point les ailiers et les latéraux d’Orlando ont facilement débordé les arrières de l’Impact.

Jorge Corrales a connu un match particulièrement difficile contre le jeune Chris Mueller.

Autrement, Clément Diop a une fois de plus été spectaculaire, outre sur le but des Lions.

Henry est revenu avec un schéma à quatre arrières et a aussi laissé Maxi Urruti sur le banc pour ramener Orji Okwonkwo dans son onze partant.

Mais il a finalement décidé de se raviser en retirant le Nigérian pour la seconde demie. L’animation offensive n’en a pas été améliorée.

Un début de match qui a fait mal

Pour une raison qu’on arrive mal à expliquer, l’Impact est redevenu une équipe qui manquait de personnalité et d’aplomb samedi soir. Même les joueurs l’ont reconnu.

«Nous avons commencé le match à plat et ça s’est ressenti tout au long de la rencontre», a convenu Samuel Piette.

«L’engagement a manqué, surtout en première demie où Orlando est sorti très fort. On n’a pas gagné nos duels, on était toujours un temps en retard sur les joueurs d’Orlando», a-t-il ajouté.

«C’est sûr que ça joue sur l’équipe quand tu n’es pas capable de gagner tes duels ou quand tu n’es pas capable d’enchaîner cinq passes de suite.»

Régression

L’Impact semblait monter en puissance à mesure que la phase de groupe progressait alors que cette rencontre est une régression. «Jusqu’à ce match, j’avais l’impression qu’on jouait de mieux en mieux, on avait obtenu un jeu blanc contre D.C., mais ce match-ci a été très difficile», a déploré Jukka Raitala.

Il serait facile d’évoquer la fatigue, mais Piette a rappelé que c’est surtout en première demie que l’équipe a été à plat.

«On pourrait parler de fatigue, mais ce serait trop facile et on ne peut pas parler de fatigue en première mi-temps.»

Pas de bilan

Après ce quatrième et dernier match en Floride avant le retour à Montréal, Thierry Henry n’a pas voulu dresser de bilan du tournoi.

«C’est impossible de tracer un bilan, c’était comme des matchs préparatoires.»

«Si vous m’aviez demandé de tracer un bilan après la présaison, il n’aurait pas été terrible. Après ça, on est allé se qualifier à Saprissa et on a battu la Nouvelle-Angleterre».

Le grand manitou de l’équipe Thierry Henry va maintenant devoir faire une nouvelle présaison avec ses hommes en attendant la suite des choses et une éventuelle reprise de la saison.

⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊⚊

DEUXIÈME DEMIE

90e minute | Fin du match. 

87e minute | Samuel Piette sort, Maxi Urruti s'amène sur le terrain.

80e minute | Romell Quioto redirige un centre de la tête tout juste à la gauche du filet d'Orlando.

71e minute | Rod Fanni laisse sa place à Lassi Lappalainen sur le terrain.

68e minute | Anthony Jackson-Hamel tente une frappe du gauche, mais le ballon est dévié hors cible.

64e minute | Bojan Krkic est remplacé par Anthony Jackson-Hamel. 

60e minute | BUT! Une mésentente entre Rod Fanni et Clément Diop permet à Tesho Akindele de marquer dans une cage béante. 1-0 Orlando.

Tesho donne les devants à Orlando -

46e minute | Orji Okwonkwo est remplacé par Jukka Raitala. 

46e minute | Début de la deuxième mi-temps. 

PREMIÈRE DEMIE

45e minute | Fin de la mi-temps.

45e minute | Mendez percute de façon efficace avec Akindele. Il parvient à tromper Diop, mais est déclaré hors jeu. Le but est refusé. 

41e minute | Mendez, encore lui, reçoit une belle remise à l'entrée de la surface montréalaise. Il tente le tir sur réception, mais le ballon fuit le cadre.

38e minute | Jhegson Mendez se retrouve fin seul devant Clément Diop et arme une bonne frappe, mais le gardien de l'Impact plonge à sa gauche et vole le milieu de l'Orlando City SC.

26e minute | Romell Quioto sert un très beau centre qui atterit sur la tête de Samuel Piette. Le Québécois redirige bien le ballon, mais Pedro Gallese résiste. 

Piette y était presque -

21e minute | Nani y va d'un superbe centre dans la surface de l'Impact, mais Chris Mueller ne peut compléter la manoeuvre. Toujours 0-0.

8e minute | Mauricio Pereyra obtient une chance en or près du filet de l'impact, mais sa frappe rate le cadre de beaucoup.

1ère minute | Début du match

Voyez les formations de départ pour le match de ce soir:

Impact:                       

Orlando City SC: