Crédit : Photo le Journal de Montréal, Martin Chevalier

Canadiens de Montréal

CH: cinq éléments du sac à surprises

Publié | Mis à jour

Le Canadien de Montréal doit compter jusqu’à 31 joueurs lorsqu’il se rendra à Toronto pour y disputer la ronde qualificative face aux Penguins de Pittsburgh. Quelques joueurs surprenants, qui s’entraînent avec l’équipe, pourraient se greffer au groupe de l’entraîneur-chef Claude Julien.

La série entre les deux équipes sera présentée à TVA Sports et TVA Sports direct, dès le 1er août.

Gustav Olofsson

Parmi les cinq athlètes de ce palmarès, Olofsson est celui qui a la plus grande expérience dans la Ligue nationale de hockey (LNH), mais il est aussi le seul à avoir déjà joué pour le Tricolore. Le défenseur suédois pourrait être utilisé comme septième ou huitième défenseur et ses 59 matchs dans le circuit Bettman pourraient faire de lui une carte cachée. Olofsson est resté dans l’ombre cette saison, disputant trois matchs avec le CH et montrant un rendement correct de 16 points en 57 matchs avec le Rocket de Laval. Son différentiel de +7 est toutefois intéressant et il a été jumelé quelques fois avec Jeff Petry lors du camp d’entraînement.

Alex Belzile

Voici celui qui doit attendre avec le plus d’impatience le dévoilement de la formation de 31 joueurs. À 28 ans, Belzile n’a toujours pas disputé de rencontres dans le circuit Bettman, malgré de très forts arguments en sa faveur. L’an dernier, il a connu sa meilleure saison professionnelle en carrière avec 54 points en 74 parties avec le club-école du CH. Il a été stoppé par une importante blessure cette saison, si bien qu’il a été limité à 20 matchs et 14 points. S’il semblait se diriger vers un rappel par le grand club à cette époque, la pandémie de COVID-19 lui a permis de soigner correctement sa déchirure du muscle pectoral droit, et qui sait, obtenir une première chance tant espérée.

Laurent Dauphin

Ce Québécois a été acquis en retour de Michael McCarron en janvier dernier et a tout de suite fait sentir sa présence avec le Rocket. Sous l’égide de Joël Bouchard, le Repentignois a récolté 15 points en 25 parties. L’ancien des Coyotes de l’Arizona a disputé 35 parties dans la LNH, pour quatre points. Lors des dernières semaines, Dauphin a montré qu’il serait un candidat de choix pour un poste en rejoignant très tôt les entraînements de groupe du Bleu-Blanc-Rouge.

Michael McNiven

Perçu comme le quatrième gardien de l’équipe derrière Carey Price, Charlie Lindgren et Cayden Primeau, Michael McNiven pourrait s’avérer une heureuse surprise pour Claude Julien. S’il est peu probable de le voir disputer des matchs à Toronto, son importance à l’entraînement est non négligeable et lui permettra d’apprendre à la vitesse grand V. À 23 ans, McNiven devrait obtenir un poste permanent à Laval la saison prochaine après avoir fait la navette avec l’ECHL cette saison. Rappelons qu’il a tout de même été nommé gardien de l’année dans la Ligue canadienne de hockey en 2016-2017.

Josh Brook

Le jeune Manitobain a du pain sur la planche alors qu’il doit faire sa place parmi une brigade défensive quasi-complète. Brook, 21 ans, devra devancer des joueurs tels qu’Olofsson, Christian Folin, Xavier Ouellet ou encore Noah Juulsen parmi les patineurs du Rocket qui participent au camp. Après une carrière junior réussie, Brook a eu du mal à s’adapter à sa première saison professionnelle complète. Il est toutefois l’un des deux seuls joueurs à avoir disputé tous les matchs du Rocket en 2019-2020, soit 60. Il a également amassé 13 points et montré un différentiel de -3.