Crédit : AFP

LNH

LNH: la révolution techno en finale d'Association?

Publié | Mis à jour

La Ligue nationale de hockey (LNH) n’utilisera pas sa nouvelle rondelle munie d’une puce électronique lors des deux premiers tours - trois si on inclut les qualifications - des séries éliminatoires de la Coupe Stanley. 

Celle-ci pourrait être introduite lors des finales d’Association ou lors de la finale de la Coupe Stanley, a toutefois indiqué le commissaire adjoint Bill Daly, répondant à une question adressée par un représentant de TVA Sports lors d’une vidéoconférence organisée vendredi par la Ligue.   

La nouvelle rondelle devait faire son entrée dans la LNH lors des séries de 2020, mais la pandémie de COVID-19 a modifié l’échéancier. Le disque électronique permettra au circuit de fournir aux partisans et aux diffuseurs des statistiques de dernier cri, comme la vitesse d’un joueur ou la vélocité de son tir. 

Des sifflets adaptés?   

Tous les arbitres devant prendre part au tournoi éliminatoire de la LNH ont été déclarés négatifs à la COVID-19, a fait savoir le directeur des officiels, Stephen Walkom. 

Pour prévenir la propagation du virus, la Ligue pourrait se tourner vers un modèle de sifflet sans bille qui produit un son moins puissant et s’encrasse moins – la COVID-19 se transmet notamment par les gouttelettes dans l’air.

Quant à la possibilité d’employer des sifflets électroniques, cette idée n’a pas été retenue, puisque les arbitres n’étaient pas assez familiers avec un tel outil. 

Désastre évité à Edmonton   

La puissante tempête qui a causé d’importants dégâts à l’intérieur du Rogers Place, amphithéâtre des Oilers d’Edmonton qui accueillera le retour au jeu de la LNH dans l’Ouest, ne posera pas problème pour la reprise des activités. 

C’est ce qu’a assuré le responsable du contenu de la LNH, Steve Mayer, qui, n’empêche, a eu des frissons. 

«Nous avons certainement eu peur, a-t-il admis. Mais il n’y a plus de problèmes avec quoi que ce soit. Tout a été réparé. La salle de commande a subi des dommages considérables, mais tout l’équipement nécessaire a été remis en place. Le personnel à Edmonton a accompli un boulot formidable.»