Crédit : AFP

F1

F1: pas de GP au Canada en 2020

Publié | Mis à jour

Le circuit de la Formule 1 a diffusé son calendrier révisé d’ici la fin de la saison, vendredi, et le Canada n’en fait pas partie.

Des courses ont été ajoutées à Imola, au Portugal et en Allemagne, mais aucune ne sera présentée au Canada, aux États-Unis, au Mexique et au Brésil. Outre celle de Montréal, les épreuves programmées à Austin, au Texas, à Mexico et à Sao Paulo ont aussi écopé.

«Il n’y aura pas de Grand Prix du Canada à Montréal en 2020. L’événement sera reporté en 2021», a indiqué François Dumontier, qui est le président et chef de la direction de la course, lors d’un point de presse tenu vendredi matin.

Des dates approuvées

Depuis que la pandémie de COVID-19 est venue bouleverser le calendrier des courses de la F1, le promoteur du Grand Prix du Canada avait gardé espoir de pouvoir présenter l’événement à l’automne.

Dumontier a aussi confirmé que les diverses instances gouvernementales du pays avaient approuvé la tenue de l’événement pour les 9, 10 et 11 octobre.

Il aussi affirmé que la F1 désirait réellement tenir une course à Montréal en 2020 et qu’elle aurait souhaité qu’il y ait des amateurs présents.

«Lors de notre processus de négociation avec la Formule 1, il a toujours été question d’avoir des spectateurs au circuit Gilles-Villeneuve. Le désir de la F1 était de faire des Grands Prix en Europe à huis clos. Mais à partir du moment où on sortirait de l’Europe pour faire des Grands Prix en Amérique ou au Moyen-Orient, c’était avec des spectateurs.»

Trop complexe

C’est finalement la complexité liée à la création d’un calendrier stable qui aura sonné le glas des épreuves en Amérique.

«Pour Chase Carey [le grand patron de la F1] et l’équipe de la Formule 1 dans les dernières semaines et mois, c’est tout un casse-tête qu’ils ont, a exprimé Dumontier. Refaire un calendrier en temps de pandémie. [...] J’ai participé à plusieurs discussions et une journée nous avions un calendrier devant nous et le lendemain, il n’existait plus. Tout d’un coup, un certain pays avait des éclosions et des restrictions.»

Le Grand Prix du Canada devait initialement avoir lieu les 12, 13 et 14 juin. Il s’agira de la quatrième fois dans son histoire qu’il n’aura pas lieu.

Rappelons que la saison de F1 a pris son envol au début juillet, sur la piste de Spielberg en Autriche, après quatre mois de délais en raison de la COVID-19. Deux courses ont été disputées sur cette piste avant que le circuit ne se transporte à Budapest, en Hongrie.

La première partie du calendrier comporte huit étapes, toutes en Europe, et sont présentées à huis clos.

Pour être valide, un championnat du monde de formule 1 doit comporter au moins huit étapes et se dérouler sur trois continents.