Hurricanes c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

L'auxiliaire de Carey Price choisi?

L'auxiliaire de Carey Price choisi?

Renaud Lavoie

Publié 23 juillet
Mis à jour 23 juillet

Dans un sondage sur mon compte Twitter la semaine dernière, la question était : «qui selon-vous devrait seconder Carey Price?» 81% des répondants ont choisi Cayden Primeau à la place de Charlie Lindgren.

C’est ce qui s’appelle une forte majorité et cela démontre clairement la confiance que les partisans des Canadiens ont à l’endroit de Cayden Primeau. Avec raison selon moi.

Reste que ce ne fut pas un camp d’entraînement facile pour lui. Il a été forcé de s’entraîner pendant une semaine avec Phillip Danault, Ryan Poehling, Victor Mete et Cale Fleury par mesure de précaution. 

Ces joueurs n’avaient pas la permission de patiner avec le reste de l’équipe et Cayden Primeau n’a pas été en mesure de se faire valoir.

Le meilleur camp de Lindgren 

Pendant ce temps, Charlie Lindgren a décidé de profiter de la situation pour démontrer qu’il devait être celui qui seconde Carey Price. Il a réalisé des arrêts spectaculaires à tous les entraînements ou lors des matchs simulés. 

La réalité, c’est qu’il connaît son meilleur camp d’entraînement avec les Canadiens et semble littéralement en mission.

Ce ne sont que des entraînements me direz-vous, mais les gardiens, comme le reste de l’équipe, doivent justement donner le meilleur d’eux-mêmes constamment, parce qu’il n’y aura qu’un match préparatoire. 

Les demi-mesures peuvent faire très mal dans les entraînements si vous tentez de gagner un poste et visiblement, Charlie Lindgren l’a compris.

Ceci étant dit, il ne faut pas croire que Cayden Primeau connaît un camp ordinaire, bien au contraire. C’est pourquoi la décision des entraîneurs ne sera pas facile et Claude Julien a avoué qu’une décision sera prise sous peu. 

«Nos quatre gardiens nous ont impressionné à leur façon. La question est de savoir si a on y va avec l’expérience (Charlie Lindgren) ou la jeunesse (Cayden Primeau). On a une bonne idée de ce qu’on veut faire, mais puisque la décision finale n’a pas été prise, je vais attendre avant de dire notre choix.»

Pas surprenant  

Charlie Lindgren a maintenant 26 ans et c’est un âge très important pour les gardiens, parce que c’est souvent à la mi-vingtaine qu’ils sont en mesure d’exploiter leur talent au maximum. 

C’est ce qu’on voit présentement avec le gardien américain et son attitude positive aux entraînements fait en sorte qu’il force la main des dirigeants de l’équipe. 

Peu importe la décision des entraîneurs, il est évident qu’il aura gagné des points, ce qui est essentiel pour lui en vue de la suite de sa carrière, que ce soit à Montréal ou ailleurs.