BBA-BBN-BBO-SPO-WILD-CARD-ROUND---TAMPA-BAY-RAYS-V-OAKLAND-ATHLE

Crédit : AFP

Baseball - MLB

Les Rays au sommet?

Mathieu Boulay

Publié | Mis à jour

Avec une saison régulière de 60 rencontres, on pourrait avoir droit à un changement de garde dans la Ligue américaine. Toutefois, il ne faut pas compter les équipes bien nanties pour battues.

La section Est suscite beaucoup d’intérêt chez les amateurs de baseball québécois avec la présence des Blue Jays de Toronto, des Red Sox de Boston, des Yankees de New York et surtout, des Rays de Tampa Bay.

Malgré les rumeurs constantes sur l’avenir de l’équipe en Floride, les Rays représentent une formation bien équilibrée sur le terrain. Est-ce qu’ils peuvent finir en tête de leur section ? C’est possible s’ils peuvent compter sur la contribution de chaque joueur.

Et les Yankees ? Ils seront encore une menace s’ils peuvent demeurer loin de l’infirmerie. Peu de formations possèdent autant de talent que les «Bombardiers du Bronx». Avec une saison écourtée, ils n’auront pas le luxe de connaître un lent départ.

À Toronto, les succès des Jays reposent sur Vladimir Guerrero Jr, Cavian Biggio et Bo Bichette. Par contre, leur rotation de partants est suspecte et ça pourrait leur coûter une place en séries éliminatoires.

Les Red Sox ont encore un bon noyau, mais les départs de Mookie Betts et de David Price feront mal. Finalement, les Orioles de Baltimore baigneront encore dans la médiocrité.

Encore les Astros ?

Dans l’Ouest, il est difficile de ne pas parier sur les Astros de Houston. Malgré le scandale dans lequel ils ont été impliqués durant la saison morte, ils représentent encore une des meilleures équipes du baseball.

Les A’s d’Oakland seront encore dans le portrait et ils batailleront ferme. Ils pourraient avoir de la compagnie avec les Angels de Los Angeles et leur offensive qui pourrait être dévastatrice.

Les Rangers du Texas, qui évolueront dans un nouveau stade, tenteront de brouiller les cartes même s’ils ont des points d’interrogation à certaines positions. Quant aux Mariners de Seattle, cette saison 2020 permettra aux jeunes joueurs d’acquérir de l’expérience.

La menace des Twins

Pendant ce temps, dans la section Centrale, les Twins du Minnesota seront encore l’équipe à battre. Leur formation, qui a éclipsé un record de circuits en 2019, n’a pas subi trop de pertes au cours de la saison morte.

Les White Sox de Chicago sont intrigants, surtout avec les nombreuses acquisitions qu’ils ont faites avant le début de la saison. On verra si la chimie pourra s’installer rapidement au sein de cette formation.

À Cleveland, les relations entre les Indians et leur joueur étoile Francisco Lindor sont tendues. Les rumeurs de transaction sont nombreuses. Cette distraction pourrait nuire aux succès de l’équipe.

Les Royals de Kansas City et les Tigers de Detroit sont en pleine reconstruction. Ils travaillent sur une relance de leur organisation qui pourrait prendre quelques saisons.

********************

ASTROS DE HOUSTON
Gérant : Dusty Baker | Fiche en 2019 : 107-55 | Rang : 1er (champions de leur division)

Analyse : Avant la pandémie, on prédisait que les Astros allaient rencontrer de l’adversité sur une base quotidienne. Des insultes répétées de la part des amateurs, et des frappeurs atteints sur une base régulière étaient au menu. Les Astros forment encore une bonne équipe. Jose Altuve et Alex Bregman sont encore les leaders. Par contre, le dossier de Yordan Alvarez n’est pas réglé et il ne s’est toujours pas rapporté aux Astros. Ceux-ci ont déjà un plan B avec l’arrivée du prometteur Kyle Tucker dans le décor. Au monticule, ils ont subi une lourde perte avec le départ de Gerrit Cole.

ATHLETICS D’OAKLAND
Gérant : Bob Melvin | Fiche en 2019 : 97-65 | Rang : 2e

Analyse : Les A’s sont toujours dans le portrait en dépit d’une petite masse salariale. Malgré la perte de trois lanceurs via l’autonomie, ils auront encore une bonne rotation de partants. Toutefois, elle devra demeurer en santé. Le releveur Liam Hendricks tentera de livrer le même rendement que l’an dernier. Au bâton, Matt Chapman, Marcus Semien et Matt Olson formeront le cœur du rôle de frappeurs. Le gérant Bob Melvin comptera encore beaucoup sur ces trois joueurs pour avoir du succès.

RANGERS DU TEXAS
Gérant : Chris Woodward | Fiche en 2019 : 78-84 | Rang : 3e

Analyse : Les Rangers inaugureront un nouveau stade, le Globe Life Field. Ils voudront établir une tradition gagnante dans leur bijou de 1,1 G$. La formation texane a tout mis en place pour présenter un alignement qui pourra rivaliser avec les A’s et les Astros. Ils ont ajouté trois lanceurs partants pour donner de la profondeur à leur rotation. Les Rangers miseront sur Lance Lynn et Mike Minor comme chefs de file. La vitesse sera encore l’un des points forts de l’attaque, mais elle aura besoin d’un effort collectif pour mettre des points au tableau indicateur.

ANGELS DE LOS ANGELES
Gérant : Joe Maddon | Fiche en 2019 : 72-90 | Rang : 4e

Analyse : Les Angels auront une attaque redoutable avec l’arrivée d’Anthony Rendon. L’ancien des Nationals viendra cimenter une offensive de premier plan. Les Angels, maintenant dirigés par Joe Maddon, ont eu des sueurs froides lorsque Mike Trout a laissé planer le doute sur sa présence en 2020. Il est finalement à son poste. Pour avoir du succès, les joueurs devront éviter l’infirmerie, à commencer par le polyvalent Shohei Ohtani. Toutefois, au monticule, il existe plusieurs points d’interrogation. Au cours de la saison morte, ils n’ont pas été en mesure d’attirer un lanceur de qualité. Ils se sont rabattus sur le vétéran Julio Teheran.

MARINERS DE SEATTLE
Gérant : Scott Servais | Fiche en 2019 : 68-94 | Rang : 5e

Analyse : L’équipe étant en reconstruction, les défis seront nombreux pour le gérant Scott Servais. Il aura sous la main une formation rapide, mais inexpérimentée à plusieurs positions. Son meilleur outil sera la patience. Ses jeunes loups apprendront à la dure dans une saison écourtée. Ça fait partie du long processus pour revenir parmi les meilleures formations de leur division à moyen terme. S’ils ne terminent pas au dernier rang, ça sera un pas en avant.

YANKEES DE NEW YORK
Gérant : Aaron Boone | Fiche en 2019 : 103-59 | Rang : 1er (champions de division)

Analyse : Les Yankees ont dépensé plusieurs centaines de millions pour attirer le lanceur Gerrit Cole. Est-ce que ce sera suffisant pour remporter la Série mondiale ? Il est trop tôt pour le dire, surtout avec une saison écourtée. Durant le premier camp d’entraînement, ils ont subi une lourde perte avec la blessure au lanceur Luis Severino. La clé sera de demeurer loin de l’infirmerie, car le talent est là. Si les «Bombardiers du Bronx» demeurent en santé, ils seront de sérieux prétendants au titre dans l’Est. L’attaque sera à nouveau l’affaire de Gary Sanchez, Gleyber Torres et Aaron Judge.

RED SOX DE BOSTON
Gérant : Ron Roenicke | Fiche en 2019 : 84-78 | Rang : 3e

Analyse : Les Red Sox tenteront de faire oublier leur pire saison depuis 2015. Ils ont notamment raté les séries pour la première fois en quatre campagnes. Le départ de Mookie Betts fera mal. Malgré tout, les Red Sox pourront tout de même compter sur un noyau intéressant avec J.D. Martinez, Xander Bogaerts et le jeune Rafael Devers. Les partisans des Red Sox pourraient vivre des hauts et des bas.

RAYS DE TAMPA BAY
Gérant : Kevin Cash | Fiche en 2019 : 96-66 | Rang : 2e

Analyse : Les Rays sont toujours en lutte pour une place en séries et ce sera la même chose en 2020. Ils ont encore une équipe équilibrée bien dirigée par Kevin Cash. Au bâton, les Rays ont de la puissance, mais ils sont aussi capables d’être créatifs dans la façon de fabriquer des points. Au monticule, la formation floridienne possède l’une des meilleures rotations du baseball majeur sur papier avec les Charlie Morton, Blake Snell et Tyler Glasnow. En gros, ils ont les éléments pour faire un bout de chemin à l’automne, saison écourtée ou pas.

BLUE JAYS DE TORONTO
Gérant : Charlie Montoyo | Fiche en 2019 : 67-95 | Rang : 4e

Analyse : Les attentes sont élevées à l’endroit de Vladimir Guerrero Jr, Cavan Biggio et Bo Bichette. Ils devraient être capables de produire malgré cette pression. En raison de son gabarit, Guerrero a déménagé au premier coussin. Ça sera intéressant de voir son développement à cette position. Pour ce qui est de Biggio et de Bichette, les Jays doivent souhaiter qu’ils reprennent là où ils avaient laissé la saison dernière. Après plusieurs années de restrictions budgétaires, la formation est allée chercher un lanceur numéro un en Hyun-Jin Ryu. Par contre, il existe des points d’interrogation en ce qui concerne le reste de la rotation. Les Jays seront en mesure de marquer des points, mais ils pourraient en allouer autant. Avec le départ de Betts et Price à Boston, ils pourraient terminer au troisième rang.

ORIOLES DE BALTIMORE
Gérant : Brandon Hyde | Fiche en 2019 : 54-108 | Rang : 5e

Analyse : Avec ou sans saison écourtée, les Orioles continueront de voler bas en 2020. Ils n’ont pas subi de cure miracle durant la saison morte. Ils ont surtout échangé leur meilleur joueur, Jonathan Villar, aux pauvres Marlins de Miami. Alors qu’ils peuvent compter sur quelques joueurs de position intéressants, c’est le désert au monticule. Leur rotation de partants est la pire du baseball majeur et on peut employer le même type de qualificatif pour l’enclos de relève.

TWINS DU MINNESOTA
Gérant : Rocco Baldelli | Fiche en 2019 : 101-61 | Rang : 1er (champions de leur division)

Analyse : Durant la saison morte, les Twins ont encaissé le départ de plusieurs entraîneurs vers d’autres organisations. Pas l’idéal pour une formation qui cogne à la porte des grands honneurs. Sur le terrain, ils ont la même attaque terrifiante. Max Kepler, Mitch Garver, Nelson Cruz, Miguel Sano et Eddie Rosario, qui ont claqué au moins 30 circuits chacun la saison dernière, sont tous de retour. Seront-ils en mesure de répéter le même type de performances ? Ça serait surprenant. Ça ne veut pas dire qu’ils produiront moins de points. Jose Berrios est le lanceur numéro un de la rotation de partants. Malgré le retour de Jake Odorizzi pour seconder Berrios, les Twins auraient besoin d’au moins un autre lanceur de qualité pour s’assurer d’une participation aux séries.

WHITE SOX DE CHICAGO
Gérant : Rick Renteria | Fiche en 2019 : 72-89 | Rang : 3e

Analyse : Les White Sox ont donné un coup de barre important afin de se donner des chances de rivaliser avec les Twins et les Indians pour le premier rang de leur section. Ils n’ont pas hésité à dépenser des millions en ajoutant Dallas Kuechel, Yasmani Grandal et Edwin Encarnacion en l’espace de quelques jours. Kuechel et le vétéran Gio Gonzalez viendront donner un coup de pouce aux jeunes Lucas Giolito et Reynaldo Lopez. La relève, quant à elle, soulève plusieurs interrogations. Les White Sox auront besoin de sa contribution s’ils souhaitent obtenir leur place au soleil.

INDIANS DE CLEVELAND

Gérant : Terry Francona | Fiche en 2019 : 93-69 | Rang : 2e

Analyse : Les Indians sont un modèle de régularité et de stabilité. Avec le départ de Trevor Bauer, c’est Mike Clevinger qui est le premier lanceur de la rotation. Shane Bieber aura aussi son mot à dire dans les succès de l’équipe. Au bâton, Francisco Lindor sera encore le joueur à surveiller malgré les nombreuses rumeurs de transaction à son sujet. Jose Ramirez est un peu dans la même situation que Lindor. Si les deux sont échangés, on peut penser que les Indians amorceront une reconstruction plus tôt que tard.

ROYALS DE KANSAS CITY
Gérant : Mike Matheny | Fiche en 2019 : 59-103 | Rang : 4e

Analyse : Le nouveau gérant Mike Matheny a du pain sur la planche avant de ramener son équipe à la respectabilité. La relève est très potable avec Ian Kennedy pour fermer les livres, mais la rotation de partants est suspecte. Il y a de bons jeunes bras, mais ils manquent d’expérience. Au bâton, le puissant Jorge Soler est à nouveau le chef de file. On peut penser qu’une saison de ,500 serait une victoire morale.

TIGERS DE DETROIT
Gérant : Ron Gardenhire | Fiche en 2019 : 47-114 | Rang : 5e

Analyse : Les Tigers s’apprêtent à vivre une autre campagne très difficile. Ils sont notamment aux prises avec des vétérans en déclin en Magglio Ordonez et Jordan Zimmerman. Au moins, ils ont ajouté un peu de mordant à leur attaque en attirant les joueurs autonomes C.J. Cron et Jonathan Schoop. Ceux-ci pourraient avoir un impact sur la production offensive des Tigers. Au monticule, les gauchers Matthew Boyd et Daniel Norris sont les hommes de confiance au sein de la rotation de partants.