Canadiens pratique

Crédit : PIerre-Paul Poulin / JdeM

Canadiens de Montréal

«En ce moment, je ne m’attends pratiquement à rien»

Jean-François Chaumont

Publié | Mis à jour

Charles Hudon n’a pas besoin d’un long discours des entraîneurs pour prédire son propre sort. Depuis le début du camp, l’ailier de 26 ans se retrouve à l’extérieur du groupe des 12 attaquants réguliers.

À moins d’une surprise, Hudon regardera le premier match du tour des qualifications face aux Penguins de Pittsburgh depuis les gradins dégarnis du Scotiabank Arena de Toronto.

«En ce moment, je ne m’attends pratiquement à rien, a répliqué Hudon mercredi. Si je vois mon nom sur la formation, je serai prêt. Je ferai de mon mieux, je travaillerai le plus fort possible. Pour l’instant, j’encourage mes coéquipiers. On verra pour la suite. En séries, il peut survenir bien des choses. Il peut y avoir des blessures ou de petits bobos. Ça peut changer en 24 heures.»

À l’entraînement mercredi à Brossard, Hudon portait le chandail des blancs dans une rencontre intraéquipe. Il n’avait pas de place au sein de l’un des deux trios réguliers. Il a fait la majorité de ses présences en compagnie de Laurent Dauphin, un autre attaquant destiné au rôle de réserviste.

On ne sait jamais

Claude Julien n’a pas encore déterminé ses quatre trios pour l’affrontement contre les Penguins. Les Jake Evans, Jordan Weal et Dale Weise semblent les favoris pour une place au sein du quatrième trio.

Et il restera à savoir où Max Domi sera utilisé. Peu importe si Domi jouera au centre ou à l’aile, ça fera une place de moins pour Hudon.

«On a beaucoup de joueurs ici, a calmement répondu l’ancien des Saguenéens de Chicoutimi. Mon but reste de faire une bonne impression. Je souhaite effectuer les bons jeux. J’écoute aussi les recommandations. On a fait des changements pour affronter les Penguins. Ça reste que ce sera la décision de Claude. Je ferai de mon mieux sur la patinoire.»

Hudon a porté l’uniforme du CH lors de 15 matchs cette saison, récoltant deux points (un but, une aide).

Sous les couleurs du Rocket, il a été l’un des attaquants les plus efficaces de Joël Bouchard avec 27 buts et 35 points en 46 rencontres.

Deux retours

Absents depuis le jour 1 du camp, les défenseurs Brett Kulak et Xavier Ouellet ont recommencé à patiner. Kulak s’est délié les jambes pendant une vingtaine de minutes, mais il n’a pas participé à la petite rencontre entre les rouges et les blancs.

Ouellet était présent à ce match.

«Malheureusement, on ne peut pas en dire plus, a répété une fois de plus Julien au sujet de la nature des malaises des deux défenseurs. C’était bien de les voir sur la patinoire. Dans le cas de Kulak, on espère qu’il retrouvera le reste du groupe le plus tôt possible.»

Contrairement aux derniers jours, Phillip Danault, Ryan Poehling, Cale Fleury, Victor Mete et Cayden Primeau n’ont pas tenu un entraînement avant le reste de l’équipe. Ils ont regagné leur place pour le match intraéquipe.