Crédit : Photo d'archives, Ben Pelosse

Félix Séguin

Des signes révélateurs chez Carey Price

Des signes révélateurs chez Carey Price

Félix Séguin, TVA Sports

Publié 21 juillet
Mis à jour 21 juillet

Pour plusieurs, et c’est mon cas, les succès possibles des Canadiens de Montréal dans la série contre les Penguins de Pittsburgh reposent beaucoup sur les épaules de Carey Price. 

Même les joueurs des Penguins vont reconnaître que c’est le gardien de but des Canadiens qui peut faire basculer la série en faveur de l’équipe montréalaise. 

Peut-il y parvenir ?

Après quatre mois d’inaction, la ronde de qualifications se voudra en quelque sorte un nouveau début de saison pour tous les joueurs.

Et c’est ce qui suscite mon inquiétude dans le cas de Price.

Lors des trois dernières saisons, le no 31 du Tricolore a éprouvé des ennuis lors de ses cinq premiers matchs. Pourquoi ai-je fait une recherche pour les cinq premiers matchs ? Parce les Canadiens disputeront une série 3 de 5 contre les Penguins.

Pourtant, les statistiques démontrent également, que dans un passé pas très lointain, Price excellait en début de saison.

Voici les résultats de ma recherche.

Alors, quel Carey Price se présentera face aux Penguins ? Celui des trois dernières années ou celui des saisons 2015-16 et 2016-17 ?

Concentré, mais décontracté 

La semaine dernière et cette semaine, j’ai assisté à des entraînements des Canadiens à Brossard. Mes yeux se sont souvent tournés vers Price.

Il démontre de la confiance et il semble en contrôle. Cependant, j’ai surtout porté attention à son langage corporel. Et ce que j’ai remarqué est important à mes yeux.

Je trouve que Price est concentré, mais je le trouve surtout décontracté. Il semble avoir du plaisir et il donne l’impression d’être heureux en jouant.

Et généralement, le passé démontre que Price connaît du succès lorsqu’il se retrouve dans cet état d’esprit.

Un autre bel exemple a été lorsqu’un journaliste lui a demandé, dans les derniers jours, ce que son équipe devait faire pour neutraliser Sidney Crosby et Evgeni Malkin sur l’avantage numérique. Price a répondu avec un sourire en coin : «Peut-être pourrait-on leur demander gentiment de rester à l’hôtel ?»

Bref, j’aime ce que je vois pour le moment.

Cependant, je suis conscient qu’il y a une énorme différence entre un entraînement et un match éliminatoire face à Crosby, Malkin, Letang et Guentzel.

Une chose est certaine, Price demeure encore et toujours l’élément le plus important dans les succès des Canadiens de Montréal.