BKN-BKO-SPO-TORONTO-RAPTORS-V-NEW-YORK-KNICKS

Crédit : AFP

NBA

Un nouveau défi pour Siakam

Publié | Mis à jour

Pascal Siakam est devenu la première option offensive des Raptors de Toronto lors de la saison 2019-2020. Ce rôle vient toutefois avec une importante responsabilité, soit celle de rendre ses coéquipiers meilleurs.

Depuis ses débuts dans la NBA, en 2016-2017, le Camerounais n’a jamais eu à se soucier de cette facette de son jeu, puisque des joueurs comme Kawhi Leonard, Kyle Lowry et DeMar DeRozan assumaient cette tâche au sein de la formation torontoise.

Être la première option offensive signifie que Siakam attire encore plus l’attention des défensives adverses, une chose avec laquelle il a dû négocier pendant les 53 matchs des siens précédant l’arrêt des activités de la NBA en raison de la COVID-19, en mars.

«Comprendre que je vais recevoir plus d’attention, savoir comment être agressif et savoir comment déléguer, c’est quelque chose que je continue d’apprendre et d’améliorer, a indiqué Siakam, dont les propos en conférence téléphonique ont été rapportés par le réseau Sportsnet, dimanche. C’est excitant de travailler à tous les jours, continuer de m’améliorer et voir ce que les défensives adverses vont faire pour s’ajuster.»

Dans ses nouvelles fonctions, Siakam a conservé des moyennes de 23,6 points, 7,5 rebonds et 3,6 passes décisives par match.

Toujours en progression 

«Il a été exceptionnel, a raconté l’entraîneur-chef Nick Nurse. C’est un lourd fardeau à porter dans cette ligue, d’être un gars qui doit compter de 23 à 28 points, si ce n’est pas plus. Le meilleur point à mon avis, c’est que son potentiel est encore élevé. Ses tirs et ses prises de décision vont continuer de s’améliorer.»

Même les coéquipiers de l’athlète de 26 ans reconnaissent que celui-ci a grandement progressé cette saison, en grande partie en raison de son éthique de travail.

«Je le vois à chaque jour travailler sur son jeu, a mentionné le garde Matt Thomas. Ça peut être son maniement du ballon, ses qualités de meneur de jeu et sa capacité de marquer à tous les niveaux, soit en se rendant au panier ou à l’intérieur de l’arc, en provoquant des fautes. Il tirait très bien de la ligne de trois points cette année.»

Les Raptors entameront leur parcours vers les séries éliminatoires le 1er août, à Orlando, contre les Lakers de Los Angeles.