Crédit : AFP

Blue Jays - MLB

Les Jays sans domicile fixe

Publié | Mis à jour

La saison 2020 du baseball majeur prend son envol jeudi, mais les Blue Jays de Toronto ne savent pas dans quelle ville ils vont disputer leurs matchs locaux.

Le gouvernement fédéral a annoncé samedi qu’il refusait d’accorder une exemption à la formation torontoise afin qu’elle présente ses matchs locaux au Rogers Centre pour la saison 2020.

Les Jays sont maintenant à la recherche d’un nouveau domicile. Ils devront le trouver rapidement. Leur premier match « local » est prévu pour le 29 juillet alors qu’ils affrontent les Nationals de Washington.

Le directeur général Ross Atkins a indiqué lundi que la priorité demeure de trouver des installations du baseball majeur.

«Les dates où il y aurait des conflits d’horaire, on pourrait utiliser un stade des ligues mineures, a indiqué l’homme de baseball lors d’un point de presse. On pourrait avoir une solution hybride.»

Pittsburgh ou Baltimore ?

Une autre option est sur la table. Les Jays pourraient jouer leurs matchs locaux sur le terrain de leurs adversaires. Une solution anormale à une saison qui l’est tout autant.

La solution la plus logique est de partager un stade avec une autre formation. Les Pirates de Pittsburgh ou les Orioles de Baltimore pourraient aider les Blue Jays à résoudre leur problème.

«Le scénario idéal serait de jouer dans un stade des ligues majeures, a mentionné le releveur Anthony Bass. Ce serait un endroit qui nous motiverait à gagner des matchs.»

Et Buffalo, ville où évolue la filiale AAA des Jays ? C’est encore une possibilité qui est sur la table. Toutefois, cette option a eu un accueil tiède chez les joueurs torontois.

Pour terminer, certains observateurs ont soumis l’idée de jouer des matchs à Dunedin où les Blue Jays tiennent leurs camps d’entraînement. Avec la situation qui prévaut en Floride, cette solution n’a pas fait beaucoup de kilométrage.

Deux dossiers différents

Les dirigeants de Jays n’ont pas obtenu l’approbation du gouvernement fédéral pour disputer leurs matchs locaux en sol torontois. Ce n’est pas faute de ne pas avoir essayé.

Il y a quelques semaines, le fédéral leur avait accordé une exemption qui leur permettait de tenir la deuxième mouture du camp d’entraînement 2020.

Par contre, pour le gouvernement canadien, les deux dossiers étaient différents. Bien sûr, il se gardait une porte de sortie pour bien évaluer l’évolution de la situation de la pandémie des deux côtés de la frontière.

Étant donné qu’elle est hors de contrôle aux États-Unis, le ministère fédéral de l’Immigration, Marco Mendicino, a décidé de ne pas accorder une nouvelle exemption aux Jays pour leur saison écourtée.

Malgré tout, il y a du positif. Le baseball majeur a dénombré un total de 93 cas, dont 80 étaient des joueurs, sur un total de 21 207 tests (0,4 %) depuis la reprise de ses activités. Au total, 28 des 30 équipes ont eu au moins un cas.

Premier départ pour Ryu

Sur le terrain, les Blue Jays poursuivent leur préparation en prévision de leur série contre les Rays de Tampa Bay qui commencent vendredi au Tropicana Field.

Le Sud-Coréen Hyun-Jin Ryu obtiendra le premier départ de la saison.

Bien sûr, on retrouvera Vladimir Guerrero Jr., Bo Bichette et Cavian Biggio au sein de la formation partante. Bichette a connu du succès lors des matchs intraéquipe avec quelques longues balles.

Il sera intéressant de voir si le gérant Charlie Montoyo va employer Guerrero au premier but ou comme frappeur désigné. Le fils de l’ancien joueur des Expos a déménagé du troisième au premier coussin durant le camp estival des Blue Jays.