Canadiens de Montréal

Le grand retour de Max Domi

Publié | Mis à jour

En ces temps de pandémie, il n’y a plus rien de certain. Toutefois, si tout va bien, Claude Julien pourrait compter sur un atout de taille pour affronter les Penguins.

Après s’être donné une semaine de réflexion, Max Domi a rejoint ses coéquipiers sur la glace du Complexe sportif de Brossard. Atteint du diabète, l’attaquant de 25 ans souhaitait d’abord s’assurer qu’il était sécuritaire pour lui de graviter dans l’entourage d’une équipe de hockey.  

Il semble que les exigences de la LNH en matière de consignes sanitaires de même que le dispositif serré mis en place par le Canadien l’ont convaincu.

Pour cette première journée, Domi avait été jumelé à Alex Belzile et Laurent Dauphin sur le cinquième trio. N’ayez crainte, Julien a des ambitions plus grandes pour lui. La preuve, c’est que Domi a pris part aux exercices réservés aux joueurs que le Franco-Ontarien utilise en supériorité numérique.

«C’est simplement parce que c’était sa première journée», a tenu à rassurer Julien à propos de sa décision de lui faire revêtir un chandail bleu poudre.

«Il a réalisé que le rythme était assez bon pour un groupe qui ne s’entraîne que depuis une semaine, a-t-il poursuivi. Aujourd’hui, suivre la cadence représentait un peu un défi pour lui. Mais c’est un gars en forme, je sais qu’il a patiné avant (pendant le confinement). Il va s’améliorer de jour en jour.»

Un rire contagieux  

La présence de Domi face aux Penguins viendrait assurément donner un bon coup de pouce à Phillip Danault, le seul vétéran au poste de centre chez le Canadien, devant Nick Suzuki, Jesperi Kotkaniemi, Jake Evans et Ryan Poehling.

«Ça nous ajoute un joueur qui a de l’expérience dans la LNH. C’est un gars qui finit dans nos trois ou quatre premiers marqueurs chaque année. Alors quand un joueur comme lui se joint à ton groupe, c’est un plus», a expliqué Julien. 

À moins qu’il ne préfère l’utiliser à l’aile comme il l’a fait à plusieurs occasions au cours de la saison. Là-dessus, l’homme de 60 ans a bien fait comprendre qu’il n’était pas encore rendu à l’heure des décisions.

Peu importe le mandat que lui confiera Julien, ses coéquipiers étaient bien heureux de le retrouver.

«On était content de le voir. Il amène de l’enthousiasme dans un vestiaire et sur la glace. Il a un rire contagieux que tout le monde aime entendre», a mentionné Carey Price.

Retraits préventifs  

Avec l’arrivée de Domi, il ne manque plus que Brett Kulak et Xavier Ouellet chez les joueurs du Canadien qui seront admissibles à affronter les Penguins. On peut présumer sans crainte de se tromper qu’ils sont les deux joueurs qui ont reçu un résultat positif au test de la COVID.

D’ailleurs, il semble de plus en plus probable que le virus qui atteint les deux défenseurs ait un lien avec le retrait de Danault, Victor Mete, Poehling, Cale Fleury et Cayden Primeau du groupe principal.

Pour une troisième fois de suite, le quintette s’est entraîné avant le reste de l’équipe.

«On ne sait pas trop (quand on pourra revenir avec le groupe). On se plie à ce que l’on nous dit de faire. C’est dû à des circonstances dont on ne peut parler en ce moment», a indiqué Mete.

«On doit respecter la politique de la ligue qui ne veut pas qu’on en parle», a déclaré Poehling.

Bref, ça veut tout dire. On craint possiblement que les joueurs de ce groupe aient été infectés par l’un des deux coéquipiers toujours absents.

▶ Michael McNiven a eu toute une frousse lorsqu’il a été atteint en plein masque par un foudroyant tir de Shea Weber. Le gardien en a été quitte pour une légère coupure, mais, selon Julien, il se porte bien et n’a pas souffert de maux de tête.

La formation à l'entraînement:    

Attaquants:

Tatar - Weal - Gallagher
Drouin - Suzuki - Armia
Byron - Kotkaniemi - Lehkonen
Hudon - Evans - Weise
Belzile - Domi - Dauphin

Défenseurs:

Chiarot - Weber
Olofsson - Petry
Brook - Folin
Juulsen

Gardiens:

Price
McNiven
Lindgren