Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Sept revenants qui pourraient faire la différence

Publié | Mis à jour

La Ligue nationale de hockey (LNH) devrait bientôt reprendre ses activités après plus de quatre mois de pause en raison de la pandémie de COVID-19. Pour plusieurs joueurs qui ne devaient plus jouer cette saison, cette interruption a permis un rétablissement complet.

Voici donc sept athlètes qui ont vu leurs espoirs de gagner la coupe Stanley renaître en raison de l’arrêt des activités.

Jake Guentzel, Penguins de Pittsburgh

Opéré à une épaule en décembre dernier, l’attaquant est totalement rétabli selon ce qu’a rapporté l’entraîneur-chef de l’équipe Mike Sullivan, récemment, et affrontera le Canadien de Montréal lors de la ronde qualificative.

Son retour pourrait ainsi compliquer la tâche de Claude Julien, puisque l’Américain de 25 ans a connu de bons moments en séries éliminatoires. Il compte en effet 24 buts et 43 points en seulement 41 matchs d’après-saison.

Crédit photo : Photo d'archives Martin Chevalier

Jonathan Drouin, Canadien de Montréal

Embêté par des blessures au poignet et à la cheville cette saison, Drouin a été limité à 27 parties et à 13 points.

Il pourrait lui aussi être une arme efficace en séries, comme il l’avait été en 2015-2016 avec le Lightning de Tampa Bay. Cette année-là, il avait inscrit cinq buts et 14 points en 17 sorties. Il n’a plus participé aux éliminatoires depuis.

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

Steven Stamkos, Lightning de Tampa Bay

Ayant subi une intervention chirurgicale pour traiter une blessure à un muscle le 2 mars, Stamkos devait rater de six à huit semaines d’activités. Il est maintenant totalement remis.

Le joueur de centre de 30 ans a amassé 29 buts et 66 points en 57 parties cette année. Sa présence sera donc très importante pour une équipe certes talentueuse, mais peut-être en manque de confiance après avoir été balayée par les Blue Jackets de Columbus au premier tour, l’année dernière.

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

Mikko Rantanen, Avalanche du Colorado

Comme Drouin, Rantanen a été ralenti par deux blessures sérieuses cette saison. En raison de blessures à l’épaule et à la cheville, il a disputé seulement 42 parties des siens, récoltant 41 points.

Le Finlandais de 23 ans compte 18 points en autant de duels éliminatoires en carrière.

Crédit photo : Ben Pelosse / JdeM

Seth Jones, Blue Jackets de Columbus

Chez les Jackets, c’est un bon nombre de joueurs amochés qui ont pu retrouver leur pleine capacité pendant la pause. En plus de Jones, Brandon Dubinsky (poignet), Oliver Bjorkstrand et Cam Atkinson (cheville), Alexandre Texier (dos), Nathan Gerbe (aine) et Dean Kukan (genou) manquaient tous à l’appel lorsque la saison s’est arrêtée. Pour l’instant, seul le retour de Dubinsky est totalement écarté.

Jones était le joueur le plus utilisé des Blue Jackets en 2019-2020 avec une moyenne de 25 min 17 s par match. Il a obtenu 30 points en 56 rencontres et maintenu un différentiel de +10. À n’en pas douter, John Tortorella sera très heureux de pouvoir compter sur son défenseur.

Crédit photo : Martin Chevalier / JdeM

Dougie Hamilton, Hurricanes de la Caroline

Hamilton connaissait sa meilleure saison en carrière – 14 buts et 40 points en 47 parties – lorsqu’il s’est fracturé le péroné le 16 janvier. Il devait rater le reste de la saison, mais voilà qu’il est prêt à revenir au jeu.

S’il conserve sa production de la saison, les Hurricanes pourraient bien créer la surprise.

Crédit photo : AFP

Vladimir Tarasenko, Blues de St. Louis

Ayant vu son nom retiré de la liste des blessés lundi, Vladimir Tarasenko pourra aider les siens dans leur tentative d’être sacrés champions de la coupe Stanley pour une deuxième année consécutive.

Lors de la première conquête de l’histoire des Blues, il avait été le deuxième buteur de l’équipe, avec 11 filets. Seul Jaden Schwartz, avec 12, avait fait mieux.

Crédit photo : Photo d'archives, AFP