Crédit : Douglas DeFelice-USA TODAY Sports

MLS

Les Earthquakes confirment

Publié | Mis à jour

Grâce à deux buts en seconde demie, les Earthquakes de San Jose ont blanchi le Fire de Chicago 2 à 0, dimanche, à Orlando, s’assurant de terminer en tête du groupe B du tournoi «La MLS est de retour».

Ayant réalisé une spectaculaire remontée pour renverser les Whitecaps de Vancouver à leur sortie précédente, les Quakes ont ainsi conclu la phase de groupe avec sept points sur une possibilité de neuf et un billet pour les huitièmes de finale de la compétition.  

Cette fois, la formation californienne n’a pas eu à combler un retard de deux buts pour l’emporter. Le milieu de terrain Cristian Espinoza a ouvert la marque à la 56e minute en profitant de l’ineptie du Fire à l’arrière. 

Il s’est dirigé à pleine vitesse vers le filet ennemi et fait fi de la présence de deux défenseurs à proximité pour décocher un puissant tir du pied gauche sur lequel le gardien Kenneth Kronholm n’a eu aucune chance.

Pour Espinoza, il s’agissait d’un premier but en 30 matchs, soit depuis le 6 avril 2019.

Pour sa part, le vétéran Chris Wondolowski a doublé l’avance des siens moins d’une demi-heure plus tard. Il a dévié de la tête un centre de Carlos Fierro, le ballon passant à la gauche de Kronholm qui est pratiquement demeuré immobile sur la séquence.

Daniel Vega a effectué trois arrêts devant la cage des gagnants. Son vis-à-vis a stoppé un tir. San Jose a dominé le jeu avec un temps de possession supérieur à 60 %. 

Magnus Eriksson a réalisé quatre des cinq coups de pied de coin des Quakes.

Pour ce qui est du Fire, il revendique trois points en deux sorties et tentera d’améliorer sa situation au sein du groupe B en affrontant les Whitecaps, jeudi.