Crédit : AFP

Golf

Le golf a un nouveau numéro 1 mondial

Publié | Mis à jour

L’Espagnol Jon Rahm a évité le pire malgré une ronde de 75, trois coups au-dessus de la normale, de sorte qu’il a remporté le tournoi Memorial du circuit de la PGA, dimanche, en Ohio, et a surtout pris possession du premier rang du classement mondial du golf.

Grâce à la 10e victoire de sa carrière professionnelle, le golfeur de 25 ans a ainsi détrôné le Nord-Irlandais Rory McIlroy, 32e en fin de semaine, en tête de la hiérarchie internationale.

Ayant commis trois bogueys et un double-boguey sur le neuf de retour, Rahm a terminé l’événement avec un cumulatif de 279 (-9) et une avance de trois coups sur l’Américain Ryan Palmer (74). Le Britannique Matthew Fitzpatrick (68) a pris le troisième rang avec une fiche de 283 (-5).

Ainsi, rien n’a été facile pour le héros du jour, qui a écopé d’une pénalité de deux coups pour avoir déplacé sa balle au moment d’effectuer un coup avant de réussir un oiselet au 16e trou. Heureusement pour lui, la punition lui ayant été imposée à la fin de sa ronde n’a eu aucune incidence sur la suite.

«Je n’ai rien vu ou senti quoi que ce soit. Si j’avais vu quelque chose, je l’aurais dit, a-t-il mentionné au quotidien "USA Today". Si les responsables considèrent cela comme illégal, ça me va. Cela n’enlève rien à cette victoire.»

Le premier Espagnol depuis Seve Ballesteros en 1989 à accéder au sommet du golf mondial préfère retenir le positif.

«Je ne sais pas comment décrire cela. C’était mon objectif depuis l’âge de 13-14 ans. Je me rappelle que moi et mon instructeur en Espagne, Eduardo Celles, entendions une histoire à la radio. On se dirigeait en quelque part et il m’a demandé quelles étaient mes ambitions. Je me souviens de lui avoir répondu de devenir le meilleur joueur au monde.»

«Chaque jour, je me réveille en essayant d’être un meilleur golfeur, une meilleure personne et un meilleur mari. C’est ainsi que je peux résumer le tout. Chaque fois que je peux inscrire mon nom dans l’histoire sportive de mon pays, c’est particulier. Seve est un joueur spécial pour nous et d’être juste après lui est un honneur.»

Difficile pour le Tigre

Pour sa part, Tiger Woods (76) en a arraché et a fini à égalité au 40e échelon avec un total de 294 (+6).

Chez les Canadiens, Mackenzie Hughes (72) a conclu en sixième place à six coups du gagnant. Corey Conners (72) a terminé 22e à 291 (+3), tandis qu’Adam Hadwin (81) a connu une quatrième ronde désastreuse et s’est contenté du 54e rang à 297 (+9). Celui-ci a notamment effectué un triple-boguey au sixième fanion, une normale 4.