Crédit : Photo AFP

Baseball - MLB

Freddie Freeman croyait mourir

Publié | Mis à jour

Le joueur de premier but des Braves d’Atlanta Freddie Freeman a bien cru que ses jours étaient comptés, lui qui avait été déclaré positif au COVID-19, le 4 juillet.

«Le vendredi soir (3 juillet) a vraiment été ma nuit la plus épeurante. Ma fièvre a grimpé à une température de 104,5 degrés, a indiqué l’athlète de 30 ans dont les propos ont été rapportés par le réseau FOX Sports lors d’une conférence avec les médias. 

«J’ai dû réciter une prière cette nuit-là, parce que ma température était très élevée. "S’il-vous-plait, ne m’amenez pas ce soir". Je n’étais pas prêt. C’était une situation troublante.»

Celui qui possède la double citoyenneté, canadienne et américaine, a d’ailleurs révélé que les symptômes se sont révélés très soudainement.

«Le vendredi matin je me suis réveillé dans une marre de sueur. J’ai pris ma température et ça indiquait 98,2 degrés, donc je ne faisais pas de fièvre et il était 7h30, a ajouté Freeman. 

«Je suis allé à la pratique, j’ai lancé la balle, j’ai fait des répétitions au bâton, je me suis entraîné, puis j’ai couru et je me sentais bien. À 14h ça m’a frappé comme une tonne de briques.»

Freeman a reçu deux résultats négatifs à la COVID-19, jeudi et vendredi. Il a donc repris l’entraînement avec les Braves, mais rien n’indique s’il sera en mesure d’être prêt à temps pour le premier match de la saison des siens contre les Mets de New York, le 24 juillet.