Panthers c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

«Ce n’est vraiment pas un camp de vacances!»

«Ce n’est vraiment pas un camp de vacances!»

Renaud Lavoie

Publié 17 juillet
Mis à jour 17 juillet

Il y a des joueurs dans une formation qui sont plus importants que les autres. Que ce soit en raison de leur contribution ou encore de leur leadership. 

Brendan Gallagher est un très bon mélange des deux. Si vous souhaitez avoir l’heure juste, il est toujours agréable d’avoir son opinion sur plusieurs sujets. 

Pour la première fois depuis le début du camp d’entraînement, Gallagher a rencontré les membres des médias via Zoom. Lorsqu’on lui a demandé jusqu’à quel point ses coéquipiers sont motivés d’avoir la chance de participer aux séries, il a répondu : «J’espère vraiment et je suis convaincu que tous les joueurs sont excités. C’est exactement pour cette raison que nous jouons au hockey. Tu ne veux pas perdre une opportunité comme celle-ci. On s’attend à ce que tous les joueurs qui sont ici travaillent et ont le goût de la compétition. Ce n’est vraiment pas un camp de vacances estival ici.»

Un vrai leader  

C’est effectivement de cette façon que les joueurs des Canadiens approchent le camp. Le capitaine Shea Weber a clairement indiqué à ses coéquipiers qu’il fallait éviter les lieux publics en tout temps afin de s’assurer que tout le monde soit en santé lorsque l’équipe se présentera à Toronto.

Les joueurs des Canadiens se présentent donc au Complexe sportif de Brossard pour les entraînements, mais passent peu de temps ensemble dans une journée, contrairement aux routines quotidiennes «pré-coronavirus».

Alors ce sont par l’entremise des jeux vidéo, comme «Call Of Duty Warzone», que les joueurs passent du temps ensemble. Ils sont chacun dans leur résidence, mais grâce à la technologie, ils peuvent échanger.

Lorsque l’équipe arrivera dans la «bulle» à Toronto, ils pourront passer plus de temps ensemble à l’extérieur de la glace parce qu’ils ne seront plus du tout exposés aux gens de l’extérieur. Ce sera donc beaucoup plus sécuritaire pour eux.

Un entraînement en deux temps  

On a eu droit à une petite surprise vendredi, alors qu’un premier groupe de joueurs a patiné avant le reste de l’équipe. Phillip Danault, Victor Mete, Ryan Poehling, Cale Fleury et Cayden Primeau étaient sur la glace avec le préparateur physique Pierre Allard. 

Il est important de préciser que ces joueurs ne se sont pas entraînés avec le reste du groupe parce qu’ils étaient blessés ou pour des fin de conditionnement, mais beaucoup plus par mesure préventive.

Plusieurs équipes de la LNH sont forcées d’utiliser cette façon de travailler présentement, comme c’est le cas à Calgary.