Crédit : STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Canadiens de Montréal

«Une équipe qui n’a pas vraiment envie de jouer»

Publié | Mis à jour

Est-ce que tous les joueurs des Canadiens de Montréal ont le cœur à l’ouvrage, à quelques semaines de la reprise des activités de la LNH?

Dans une baladodiffusion diffusée sur le site de Sportsnet, jeudi, Elliotte Friedman, un journaliste des plus prisés dans les médias sportifs, a fait état de sentiments mitigés chez le CH depuis l’annonce du format et de l'adoption du tournoi éliminatoire.   

«Ils étaient sortis de la course aux séries, ils ont échangé Ilya Kovalchuk, ils ont signalé le drapeau blanc, puis soudainement, ils sont dans le portrait. Je ne sais pas à quel point leur cœur y est», a-t-il laissé entendre.

En juin dernier, le gardien Carey Price s’est adressé aux journalistes dans une téléconférence. Il a alors soulevé plusieurs points d’interrogations en ce qui a trait au contexte du retour au jeu.

«Price s’est dit sceptique à plusieurs égards, a-t-il rappelé. Puis dans la publication Instagram où il dit au revoir à sa famille pour rentrer à Montréal, un joueur m’a dit "quand j’ai vu ça, j’ai compris qu’on allait jouer. Si Carey revient à Montréal, on va jouer".»

De «faux résultats positifs»   

La veille du camp d’entraînement, le média Athlétique rapportait qu'au moins trois cas de contrôles positifs à la COVID-19 avaient été détectés chez le CH. Friedman a précisé qu’il s’agissait de «faux résultats positifs», ce qui préoccupe l’effectif pendant que perdure la pandémie. 

«Là tu as une équipe qui n’a pas vraiment envie de jouer et s’ajoutent des problèmes avec les tests. C’est la première équipe que l’on sait qui a eu un faux résultat positif. 

«Je ne veux pas dire que tout tient par un fil, mais les joueurs se demandent "que se passe-t-il ici? Sommes-nous sûrs de ce qu’on fait?"» 

«Les joueurs ne sont pas convaincus»   

Jeff Marek, qui coanime la baladodiffusion, croit que de gagner la loterie Lafrenière serait «le dénouement parfait» pour l’organisation et les partisans. Il se demande toutefois si les joueurs ont le même engouement.

«Les joueurs ne sont pas convaincus qu’ils veulent (reprendre la compétition), a répété Friedman. Si Shea Weber et Carey Price disent qu’ils veulent gagner (...) maintenant, croyez-vous qu’ils sont aveugles à savoir quel joueur l’équipe repêchera au premier rang?

«Il se passe beaucoup de choses dans cette équipe. Je le crois vraiment.»

Par ailleurs, la discussion téléphonique entre les hautes instances du club et l’Association des joueurs aurait été animée, d’après les informations de Friedman.

«On me dit que les Canadiens ont vraiment été dans un bras de fer avec le syndicat. Personne n’a voulu me dire ce qui s’est dit exactement, mais il paraît que c’était quelque chose!»