BBA-BBN-BBO-SPO-WORLD-SERIES---WASHINGTON-NATIONALS-V-HOUSTON-AS

Crédit : AFP

Baseball - MLB

Un scandale oublié, vraiment?

Publié | Mis à jour

Le propriétaire des Astros de Houston, Jim Crane, et le nouveau gérant de l’équipe, Dusty Baker, en ont déjà ras-le-bol d’entendre parler du scandale relié aux vols de signaux remontant à 2017. Sans la présence de spectateurs dans les stades, de nombreux joueurs des Astros éviteront les huées, mais ils risquent néanmoins de devoir vivre avec les conséquences de leurs actes.

Plusieurs joueurs du baseball majeur en ont encore gros sur le cœur. Le lanceur des Athletics d’Oakland Sean Manaea est le plus récent joueur à avoir déclaré en vouloir aux Astros.

«Je n’ai vraiment pas beaucoup de respect pour l’un ou l’autre de ces gars-là dans cette équipe, a déclaré Manaea, dans une entrevue accordée à la station radiophonique 95,7 The Game en début de semaine. Tout ce qu’ils ont réalisé, le titre de la Série mondiale, leurs statistiques en saison régulière, ne veut rien dire. Les Astros ont placé tout le monde dans une situation étrange.»

Mike Fiers, coéquipier de Manaea chez les A’s, fait partie de ceux qui ont permis au scandale d’éclater au grand jour. Lui-même un joueur des Astros au moment des faits, il avait expliqué qu’une caméra était placée dans le champ centre afin de filmer les signaux du receveur. Les images étaient ensuite retransmises dans l’abri des Astros. On regardait l’écran afin de décoder les signaux adverses, puis on communiquait avec le frappeur présent à la plaque en donnant des coups sur une poubelle.

Parmi les nombreux joueurs du baseball majeur à avoir décrié la tricherie, le voltigeur des Braves d’Atlanta Nick Markakis a dit tout haut ce que plusieurs pensent tout bas. En agissant ainsi, les joueurs des Astros ont peut-être influencé négativement la carrière de certains athlètes ayant mis des efforts considérables pour accéder aux grandes ligues. Imaginez un jeune lanceur qui accorde un ou deux circuits alors que les frappeurs des Astros avaient triché pour deviner son type de lancer.

«J’ai le sentiment que tous les gars là-bas auraient besoin d’une bonne correction, avait résumé Markakis, au réseau ESPN, en février. Ils sont dans le tort. Ils ont eu un impact négatif sur la carrière de certaines personnes.»

À propos de Markakis, il a récemment décidé de ne pas jouer cette saison, craignant la pandémie de COVID-19.

Des moqueries

Trevor Bauer et Howie Kendrick font partie des nombreux autres joueurs à avoir déclaré publiquement leur haine pour les Astros.

Dans une publication sur son compte Instagram au cours des derniers mois, Bauer, qui est passé des Indians de Cleveland aux Reds de Cincinnati, a mis une photo de lui enfant et portant un uniforme de baseball avec un logo des Astros.

«[Rappelons-nous] du temps où les Astros n’avaient pas besoin de tricher pour l’emporter... (oh, il y a déjà une poubelle dans le fond)», avait écrit l’artilleur pour accompagner sa photo.

Kendrick, champion en titre de la Série mondiale avec les Nationals de Washington, a aussi versé dans l’humour en déclarant : «tout le monde s’attendait à ce que nous soyons pulvérisés par les Astros, mais même s’ils trichaient, ils n’auraient pas pu nous battre».

Même si le directeur général Jeff Luhnow et le gérant AJ Hinch ont été suspendus et congédiés, les membres des Astros, dont le gérant Dusty Baker, continueront inévitablement d’en entendre parler.