Impact de Montréal

Le TFC est «embêté» et «embarrassé»

Publié | Mis à jour

Le Toronto FC est certes embarrassé par son match nul de lundi face au D.C. United, mais rien n’empêchera l’équipe de donner son 100 % face à son grand rival de l’Impact de Montréal lors de leur rendez-vous de jeudi.

Menant 2 à 0 pendant tout le match, les Torontois ont cédé une première fois à la 84e minute de jeu avant de voir Frédéric Brillant égaler la marque dans les arrêts de jeu. C’est un résultat aussi inattendu que décevant pour le TFC, qui a montré de belles choses malgré tout. 

«Je crois qu’ils sont un peu embêtés et un peu embarrassés que ça se soit passé ainsi et ils veulent retourner sur le terrain, a indiqué l’entraîneur Greg Vanney, lors d’une conférence de presse tenue mardi. Nous avions deux groupes différents aujourd’hui (mardi) – un groupe qui récupérait et un groupe qui s’entraînait – et les deux étaient vraiment concentrés et ont hâte de retourner sur le terrain et de jouer un autre match.»

Vanney prévoit un dur choc entre les deux rivaux canadiens. L’Impact a concédé une victoire de 1 à 0 au Revolution de la Nouvelle-Angleterre lors de son premier match du tournoi «La MLS est de retour», alors les hommes de Thierry Henry ne seront pas dans les meilleures dispositions non plus.

Cet affrontement attendu sera diffusé à TVA Sports à compter de 20h jeudi soir.

«Nous voulons gagner, ce qui est toujours le cas contre Montréal et toujours le cas dans un scénario comme celui-ci; un adversaire de l’Association de l’Est où les trois points seront essentiels pour nous aider à passer au prochain tour», a ajouté Vanney, qui pourra compter sur le retour au jeu de Jozy Altidore.

Le dangereux attaquant pourrait obtenir des minutes de jeu après avoir été laissé de côté face au D.C. United pour une raison inconnue. Son remplaçant, le rapide Ayo Akinola, a marqué deux fois dès la première demie, chaque fois aidé du polyvalent Alejandro Pozuelo. Ce ne sont pas les munitions qui manquent du côté de Vanney.

Rivaux avec ou sans amateurs 

Le derby de la 401 est toujours très attendu par les partisans, mais aucun ne sera présent à Orlando pour soutenir son club. L’enjeu est tout de même grand puisque l’équipe perdante de ce match pourrait bien se faire montrer la porte de sortie du groupe C.

«Il n’y a pas les amateurs, qui sont une grande partie de cette rivalité. La nature des deux groupes de partisans est qu’ils aiment se détester, c’est ce qui en fait une rivalité fantastique, a admis le pilote torontois. Mais les joueurs savent que nous représentons nos partisans et nos villes lors de ce match, ce qui le rendra intense.»

«Les équipes batailleront dur, les deux équipes essaieront d’imposer leur style et de prendre le contrôle du match et je crois que personne ne mettra la pédale douce.»

Si on prévoit la présence d’Altidore contre le Bleu-Blanc-Noir, il ne faudrait toutefois pas s’attendre à revoir Jonathan Osorio puisque le milieu de terrain a souffert d’une blessure aux quadriceps il y a quelques semaines.