Crédit : Dominick Gravel/Agence QMI

Alouettes de Montréal

Un «scénario de merde» proposé par la LCF

Publié | Mis à jour

Le joueur de ligne offensive des Alouettes de Montréal Tony Washington a ouvertement critiqué le plan de retour au jeu de la Ligue canadienne de football (LCF), qualifiant de «scénario de merde» la proposition du circuit.

Engagées dans un blitz de négociations, la LCF et l’Association des joueurs (AJLCF) se sont donné jusqu’au 23 juillet pour discuter, selon les récentes informations du «Journal de Montréal». Cette date d’échéance pourrait être repoussée si les pourparlers se déroulent bien. 

Parmi les éléments sur la table, un salaire au prorata des matchs joués semble toutefois agacer quelques joueurs, dont Washington.

«C’est ce que je pensais..., a-t-il commencé par écrire, mardi, sur son compte Twitter. La LCF a attendu jusqu'à la dernière minute pour nous donner une date butoir et décider d'un scénario de retour de merde. Et quand nous ne sommes pas d'accord, c'est de notre faute!»

«Pour les recrues américaines, 33 % de 64 000 $ représente 21 000 $, 14 000 $ après impôts et 9000 $ après la conversion en dollars américains...»

En réponse à ce micromessage, le plaqueur défensif des Eskimos d’Edmonton Almondo Sewell en a ajouté, estimant que le salaire net des joueurs pourrait être encore plus bas lorsqu’ils rentreront aux États-Unis cet hiver ou s’ils sont libérés pendant la saison.

«Vous ne rentrez pas à la maison avec 9000 $, mais plutôt 3000 $ et non garanti... J’espère vraiment que tous les joueurs prendront la bonne décision. Si je dois risquer ma vie avec cette COVID-19 et rester dans un hôtel pendant environ 105 jours, je veux que mon argent soit garanti et [je veux] plus de 33 %. C'est une blague si vous votez pour jouer pour cela.»

En raison de la pandémie de COVID-19, la LCF se retrouve en difficultés financières. Elle a d’ailleurs demandé de l’aide du gouvernement fédéral pour reprendre ses activités.