Entraînement Canadiens

Crédit : Photo d'archives, Martin Chevalier

Canadiens de Montréal

Fausse alarme chez le CH... ou presque?

Publié | Mis à jour

Deux des tests positifs au coronavirus qui auraient été recensés la semaine dernière chez le Canadien de Montréal seraient des «faux positifs».

C’est ce qu’a indiqué lundi le site Athlétique, ajoutant que le moment où les joueurs concernés auraient reçu l’autorisation de rejoindre leurs coéquipiers demeure inconnu.

La veille, la même source avait rapporté qu’au moins trois hockeyeurs du Tricolore ont été infectés par la COVID-19.

La Ligue nationale de hockey (LNH) et l’organisation du Canadien ont refusé de donner plus d’informations à ce sujet en raison de la politique quant au droit d’un joueur à la confidentialité médicale. C’est la LNH qui dévoilera si un joueur est testé positif à la COVID-19, sans toutefois indiquer de quel joueur il s’agit ou l’équipe pour laquelle il joue.

D’ailleurs, le club a refusé de confirmer au «Journal de Montréal» dimanche soir l’information d’Athletic.

La troisième phase du plan de reprise de la LNH a commencé lundi et le Canadien a tenu un entraînement à Brossard.