Canadiens de Montréal

«Ils ne veulent pas rater leur coup...»

Publié | Mis à jour

C’est lundi que s’entameront les camps d’entraînements des différentes équipes de la LNH, en vue des éliminatoires.

Les joueurs des Canadiens de Montréal se présenteront ainsi à Brossard en vue de leur ronde de qualification face aux Penguins de Pittsburgh.     

Pour l’analyste hockey et ancien entraîneur-chef des Nordiques de Québec Michel Bergeron, le Tricolore n’a rien à envier à la bande de Sidney Crosby.

«C’est une courte série trois de cinq», a-t-il rappelé dimanche à l'émisson Salut Bonjour week-end sur les ondes du réseau TVA. 

«Le premier match a tellement une grande valeur et compte tenu que personne n’a l’avantage de la glace, le Canadien n’est pas désavantagé. Le Canadien va être prêt, comme les Penguins le seront.»

Bergeron est d’avis que les Penguins «visent une coupe Stanley», mais ils devront d’abord se buter à un Carey Price «qui a dit "je suis fatigué de perdre. Je veux gagner"».

«L’opportunité s’ouvre à lui.»

Un hasard     

Si tel est le cas, faut-il le rappeler, c’est que le format adopté par la Ligue pour reprendre ses activités regroupe les 24 premières équipes les mieux classées, selon leur association.

Rare point positif entraîné par la pandémie, n’eut été de cette crise, le Bleu-blanc-rouge n’aurait pas été des éliminatoires.

«Tout le monde le sait. Les Canadiens étaient éliminés. Le hasard a voulu (...) qu’ils soient des séries. Ils ne veulent pas rater leur coup.»

Des préoccupations     

Même si la LNH a mis en place un protocole complexe pour la reprise de ses activités, il reste plusieurs incertitudes, voire inquiétudes en vue de la reprise. La santé de chacun est au cœur de ces préoccupations.

«J’en ai, comme [le commissaire] Gary Bettman en a et le vice-président Bill Daly a mentionné samedi que personne n’est à l’abri de ce qui peut arriver, mentionne Michel Bergeron. 

«Mais la Ligue nationale et l’Association des joueurs ont décidé, plutôt que d’annuler la saison et remettre à la prochaine, de tenir des séries éliminatoires. On s’en va dans un monde inconnu.»

Plusieurs joueurs ont annoncé depuis vendredi soir qu’ils se désistaient du tournoi. Du nombre, le défenseur des Canadiens Karl Alzner, qui a évoqué des raisons personnelles.

Selon «Bergie», les joueurs veulent se sentir en sécurité auprès de leurs familles.

«Je pense que la sécurité sera extraordinaire et il y aura des tests tous les jours. Mais il y aura toujours un doute.

«En espérant que personne ne contracte la COVID-19...»