MOT-NAS-SPO-NASCAR-GANDER-RV-&-OUTDOORS-TRUCK-SERIES-BUCKLE-UP-I

Crédit : AFP

Course Automobile

Un résultat au goût amer pour Raphaël Lessard

Publié | Mis à jour

Raphaël Lessard croyait bien pouvoir racheter sa contre-performance à Pocono, il y a deux semaines, après qu’un accident l’eut forcé à l’abandon en début de parcours.

Mais cette fois, il n’a rien à se reprocher. Au contraire, il maintenait un bon rythme à l’occasion de la septième étape de la série des camionnettes de NASCAR, disputée samedi soir au Kentucky, quand Dame nature a forcé la fin prématurée de la compétition.

À lire aussi: La NASCAR dit non à Mosport

À lire aussi: «Ça aurait pu être grave...»

Alors que le jeune pilote de Saint-Joseph-de-Beauce occupait le 13e rang, un ciel menaçant s’est invité à la fin du deuxième segment, au 70e tour d’une épreuve qui devait en compter 150. Les bolides confinés au puits de ravitaillement n’en sortiront plus.

Les dirigeants de NASCAR, alertés par la menace d’orages violents, ont choisi de mettre un terme à la course remportée par Sheldon Creed.

«Je ne veux pas critiquer la décision de NASCAR, a dit Lessard, en entrevue téléphonique au Journal, mais j’ai l’impression qu’on n’a pas été tellement patients. C’est dommage, car plus la course progressait, plus je me sentais à l’aise. Si bien que vers la fin, mes chronos étaient comparables à ceux des pilotes plus rapides.»

Apprendre à la dure

Confronté à un tracé où il n’a jamais couru, à l’annulation aussi des essais libres et de la séance de qualifications, tout ça en raison de la pandémie, Lessard doit apprendre à la dure. Après s’être élancé de la 11e position sur la grille de départ, le pilote de 19 ans s’était hissé au septième rang dès le 19e tour.

«Puis, a-t-il expliqué, je me suis retrouvé dans la trajectoire intérieure qui n’était pas la bonne. J’ai perdu plusieurs places pour me retrouver 20e, mais j’ai réussi à remonter le peloton par la suite. La bonne nouvelle, c’est qu’il me reste encore beaucoup de courses pour obtenir de bons résultats. Et je sais que ce n’est qu’une question de temps avant d’y parvenir.»