Crédit : Photo AFP

Golf

PGA: trois Canadiens parmi le top 20

Publié | Mis à jour

Nick Taylor est le golfeur canadien le mieux classé après deux journées à l’Omnium Workday Charity, à Dublin, en Ohio.

Taylor a remis une carte de 71 (-1), vendredi, et il détient le 10e rang du tournoi, grâce à un cumulatif de 138 (-6), à égalité avec les Américains Patrick Reed, Richy Werenski et Matt Kuchar, ainsi que le Sud-Africain Louis Oosthuizen. Le Canadien a commencé sa journée en réussissant un aigle et trois oiselets lors des huit premiers trous. Les choses se sont toutefois compliquées par la suite pour le natif de Winnipeg, lui qui a commis quatre bogueys.

Ce sont cependant les conditions météorologiques qui ont dicté l’allure de la journée. À deux reprises, le jeu a dû être interrompu durant de nombreuses heures en raison des risques que la météo représentait. Une poignée de golfeurs, dont Oosthuizen, n’ont pu compléter leur deuxième ronde et seront donc les premiers à s’élancer samedi.

L’Américain Collin Morikawa, qui détenait la tête après 18 trous, a fait fi de la météo afin d’accroitre son avance. Son pointage de 131 (-13) après deux rondes le place trois coups devant deux autres Américains : Kevin Streelman et Justin Thomas.

Pour sa part, Mackenzie Hughes est le Canadien qui a le mieux fait en cette deuxième journée, même s’il fait partie d’un groupe qui devra compléter sa ronde samedi matin. Ses cinq oiselets et deux bogueys en 15 trous lui ont permis de présenter un pointage cumulatif provisoire de -5, à égalité avec un autre représentant de l’unifolié : Adam Hadwin. Celui qui occupait le deuxième rang après une journée a commis quatre bogueys, mais il a pu se reprendre grâce à trois oiselets consécutifs, du cinquième au septième trou.

Tout comme leurs compatriotes, Corey Conners et Roger Sloan participeront aux rondes de la fin de semaine, eux qui ont remis des cumulatifs respectifs de 140 (-4) et 141 (-3). David Hearn est le seul Canadien à avoir subi la coupure. Il a connu une deuxième journée en montagne russe en calant cinq oiselets, autant de bogueys et un double-boguey.