Crédit : STEVE MADDEN/AGENCE QMI

Impact de Montréal

L’Impact pourrait surprendre

Agence QMI

Publié | Mis à jour

Bien qu’il n’ait joué qu’un seul match avec l’Impact depuis son embauche en mars, Victor Wanyama croit que le club montréalais peut causer des surprises lors du tournoi de reprise de la MLS, qui s’amorce mercredi à Orlando.

«Nous avons un bon jeune groupe, avec beaucoup de bons joueurs sur le plan technique à toutes les positions. Ce n’est qu’une question de temps avant que ça clique et que nous puissions en surprendre plusieurs», a indiqué le milieu de terrain de 29 ans dans une entrevue publiée mercredi sur le site officiel de la MLS.

Originaire du Kenya, l’ancien joueur de Tottenham Hotspur n’a pas encore pu démontrer sa valeur à l’Impact. Après avoir signé une entente de trois ans avec l’équipe le 3 mars dernier, il a joué un match de la Ligue des champions de la CONCACAF avec sa nouvelle formation avant que frappe la pandémie de COVID-19.

Il attend donc avec impatience le retour au jeu de l’équipe, qui aura lieu jeudi contre le Revolution de la Nouvelle-Angleterre.

«Ça a vraiment été une période difficile pour moi, de joindre une nouvelle équipe, et soudainement, tout se met à mal aller avec la pandémie, a expliqué Wanyama. C’était très difficile, mais je devais regarder le côté positif, soit le fait que j’étais en sécurité.»

Le nouveau joueur désigné de l’Impact profite maintenant de chaque moment avec ses nouveaux coéquipiers pour tisser des liens et préparer la suite de la saison. Et il ne ressent pas la pression de devoir trop en faire.

«Je n’ai rien à prouver, a-t-il confié. Je veux juste aider l’équipe et donner le meilleur de moi-même à chaque match. Je n’ai pas de pression. Je veux aller sur le terrain, m’amuser, jouer au soccer, aider mes coéquipiers et faire mon travail.»