AUTO-F1-PRIX-BAHRAIN-TEST

Crédit : AFP

F1

Le retour d'Alonso en F1 officialisé

Publié | Mis à jour

Après un an d’absence, Fernando Alonso effectuera un retour en Formule 1 l’an prochain au sein de l’écurie Renault, avec laquelle il a remporté ses deux Championnats du monde en 2005 et 2006.

La rumeur d’un retour imminent du vétéran pilote espagnol avait été alimentée lundi par Marca, quotidien de Madrid, qui écrivait que «l’entente entre les deux parties serait annoncée mercredi». L'équipe a d'ailleurs confirmé l'information mercredi. 

Alonso est considéré comme l’un des pilotes les plus doués de sa génération. Son retour est non seulement une bonne nouvelle pour Renault, qui tente de redorer son blason, mais surtout pour la F1, qui retrouve l’un de ses ténors et dont on dit que la motivation est intacte.

Alonso, qui célébrera ses 39 ans le 29 juillet, remplacera l’Australien Daniel Ricciardo, dont l’embauche chez McLaren est déjà officialisée pour 2021.

Palmarès remarquable 

Il s’agira du troisième séjour d’Alonso chez Renault. Cette fois, il aura en Esteban Ocon un jeune coéquipier très talentueux.

La fiche d’Alonso est impressionnante. Son nom figure au sixième rang des vainqueurs de tous les temps avec 32 victoires et pour les présences sur le podium avec 97. Il a disputé 312 épreuves en F1, n’étant devancé à ce chapitre que par Rubens Barrichello (323) et Kimi Räikkönen (314).

Alonso est en mal de victoires et de résultats. Sa dernière présence sur le podium remonte au Grand Prix de Hongrie (2e) à sa cinquième et dernière année chez Ferrari, en 2014. Il n’a pas accédé à la première marche depuis sa victoire, devant son public, à Barcelone, un an plus tôt. Au terme de l’année 2018, il quittait la F1 après quatre années misérables chez McLaren.

Triple couronne 

En attendant son retour en F1, Alonso pourra se concentrer sur ses ambitions de devenir le deuxième pilote de l’histoire à conquérir ce qu’il est convenu de décrire comme la Triple couronne en sport automobile. Un exploit détenu en exclusivité par le regretté Britannique Graham Hill.

Or, l’Espagnol aura une troisième chance cet été de rejoindre le père de Damon, puisqu’il est encore inscrit, le 23 août, à la Classique des 500 Milles d’Indianapolis, seule victoire qui manque à son palmarès après ses succès au Grand Prix de Monaco de F1 et à la célèbre course des 24 Heures du Mans.

Alonso a gagné dans les rues de la Principauté à deux reprises (2006 et 2007) et a été vainqueur aux 24 Heures du Mans en 2018 et 2019. L’hiver dernier, il s’est classé 13e dans le très éprouvant Rallye Dakar, à sa toute première présence.