Crédit : AFP

LNH

LNH: 8 choses à savoir sur la nouvelle convention collective

LNH: 8 choses à savoir sur la nouvelle convention collective

Renaud Lavoie

Publié 06 juillet
Mis à jour 06 juillet

Finalement, on y est arrivé. Après des semaines de pourparlers, on sait maintenant que les camps d’entraînement vont commencer lundi le 13 juillet et la ronde qualificative le 1er août.  

Après s’être entendu sur le protocole de retour au jeu (phase 3 et 4), il fallait régler la convention collective. 

Voici les détails:

1. L’entente est d’une durée de six ans. Au départ, on pensait en arriver à une entente de cinq ans, mais on voulait s’assurer que les propriétaires allaient reprendre l’argent qu’ils allaient perdre la saison prochaine. Donc, on a ajouté une sixième saison à l’entente. 

Par contre, si les propriétaires n’ont pas été en mesure de reprendre un minimum de 125 millions $ que les joueurs pourraient leur devoir dans la durée de l’entente, une septième saison sera ajoutée à la convention collective.

À titre explicatif, il faut comprendre que si la Ligue appliquait le principe du 50-50 dans le partage des revenus avec les joueurs la saison prochaine, le plafond salarial passerait de 81,5 millions $ à 66 millions $. Ceci aurait causé des maux de tête aux joueurs, qui auraient été forcés aussi de remettre environ 50% de leurs salaires aux propriétaires. Les dirigeants de la LNH voulaient absolument éviter cette situation.

La Ligue projette des revenus entre 2,5 et 4 milliards $ pour la saison 2020-2021. C’est donc dire que les joueurs pourraient toucher près de 75% des revenus hockey la saison prochaine avec un plafond à 81,5 millions $ et un maximum de 20% des salaires qu’ils doivent remettre aux propriétaires. C’est pourquoi il est important que la durée de l’entente soit plus grande afin de s’assurer que les propriétaires vont toucher leur juste part du gâteau.

2. Le plafond salarial va demeurer à 81,5 millions $ tant et aussi longtemps que les revenus de la Ligue n’atteindront pas 4,8 milliards $ par saison.

3. Les joueurs connaissent maintenant le pourcentage maximum de leur salaire qu’ils devront remettre aux propriétaires chaque saison.   

  • 2020-2021: 20%  
  • 2021-2022: 14-18%  
  • 2022-2023: 10%  
  • 2023-2024: 6%  
  • 2024-2025: 6%  
  • 2025-2026: 6%  
  • * 2026-2027: 9% (si une septième saison doit être ajoutée à la convention collective)    

4. Les joueurs participeront aux deux prochains Jeux olympiques, soit ceux de Pékin (2022) et de Milan (2026).

5. Les bonis des séries passent de 16 millions $ à 32 millions $ au total. Chaque joueur qui évolue pour une formation qui perd en ronde qualificative cet été va toucher 20 000 $. Un gagnant de la coupe Stanley touchera 240 000 $.

6. Les joueurs acceptent de remettre 10% de leur salaire de la prochaine saison aux propriétaires afin de leur donner un peu d’oxygène. Cet argent sera remis aux joueurs dans les trois dernières saisons de la convention collective. 

7. Salaire minimum dans la LNH par saison:  

  • 2020-2021: 700 000 $  
  • 2021-2022: 750 000 $  
  • 2022-2023: 750 000 $  
  • 2023-2024: 750 000 $  
  • 2024-2025: 775 000 $  
  • 2025-2026: 800 000 $    

8. Les bonis que les joueurs avec des contrats d’entrée dans la LNH passeront d’un maximum (annuellement) de 850 000$ à 1 million $, et ce, pour une première fois depuis 2005.

Ce ne sont évidemment que les grandes lignes du document qui est particulièrement exhaustif. 

Il est évident qu’on en apprendra beaucoup plus lorsque la LNH et les membres de l’AJLNH vont approuver l’entente cette semaine.