Crédit : AFP

Baseball - MLB

Le gérant des Indians se mêle du débat

Publié | Mis à jour

Le gérant des Indians de Cleveland, Terry Francona, est en faveur d’un changement de nom de son équipe.

«Je pense qu’il est temps de faire un changement», a-t-il répondu aux journalistes lors d’un entretien, via vidéoconférence, tenu dimanche.

L’homme de 61 ans a donné son opinion sur l’épineuse question deux jours après que son organisation eut affirmé qu’elle étudie cette possibilité.

Dans un communiqué publié vendredi, les Indians ont indiqué qu’ils allaient «engager des discussions avec les membres de leur communauté et leurs actionnaires pour déterminer la voie à suivre concernant le nom de l’équipe».

Un processus qui fait plaisir à Francona.

«Je suis heureux que nous soyons à l’écoute, car je crois qu’il s’agit de l’aspect le plus important présentement. Nous sommes enclins à écouter et pas seulement à parler», a-t-il exprimé.

Celui qui a évolué comme joueur dans le baseball majeur de 1981 à 1990 s’est également permis une réflexion sur ce qu’il pensait de ce sujet dans un passé pas si lointain.

«Je sais que dans le passé, je disais habituellement que nous n'essayons jamais d'être irrespectueux», a dit l’ancien joueur des Expos de Montréal.

«Je ressens toujours ça, mais je ne pense plus que ce soit une assez bonne réponse, a-t-il poursuivi. Je pense qu'il est temps d'aller de l'avant. C'est un sujet très difficile. C'est délicat aussi.»

La formation de Cleveland n’est pas la seule équipe sportive en réflexion sur son identité, puisque les Redskins de Washington font présentement de même.

L’équipe de la NFL a cédé à la pression de plus en plus forte de certains de ses partenaires d’affaires. En effet, les «Skins» ont publiquement accepté de reconsidérer leur nom, que plusieurs jugent offensant et discriminatoire pour les peuples autochtones.