AUTO-PRIX-F1-AUT-QUALIFYING

Crédit : AFP

F1

Conflit avec Mercedes: Red Bull gagne en appel

Publié | Mis à jour

Le Britannique Lewis Hamilton (Mercedes) a été pénalisé de trois places sur la grille à moins d'une heure du départ du Grand Prix inaugural de la saison de F1 en Autriche dimanche, ont annoncé les commissaires de course.

En conséquence, le Britannique s'élancera en cinquième position plutôt qu'en deuxième.   

Les commissaires sont donc revenus sur leur décision de ne pas sanctionner Hamilton pour ne pas avoir ralenti, comme exigé, sous drapeau jaune en qualifications samedi, après une sortie de piste de Valtteri Bottas (Mercedes).

Dans leur décision initiale, rendue samedi, les commissaires avaient expliqué que le Hamilton, auteur du deuxième chrono, avait «mentionné avoir passé un panneau vert au virage 5».

«Les vidéos ont confirmé qu'il y a eu des drapeaux jaunes et des panneaux lumineux verts en même temps et que des signaux contradictoires ont donc été donnés au pilote, écrivent-ils. Compte tenu de ce fait, les commissaires décident de ne pas prendre de sanction.»

L'examen de nouvelles images en caméra embarquée dimanche «a montré clairement qu'un panneau lumineux jaune clignotait sur le côté gauche de la piste au virage 5» et qu'«un panneau lumineux vert clignotait à la fin du secteur 9». Ce «nouvel élément significatif» les a conduit à changer d'avis. 

À l'issue des essais libres vendredi, Red Bull avait porté réclamation contre le «DAS» (pour «dual axis steering» ou direction à deux axes en français), développé pendant l'intersaison par Mercedes et qui permet au pilote d'ajuster selon ses besoins l'angle de ses roues avant pendant un tour, en tirant ou en poussant sur son volant.

Les commissaires avaient jugé le système réglementaire, quelques mois après que la Fédération internationale de l'automobile (FIA), organe régulateur de la F1, mise au courant de ce projet pendant son élaboration, l'autorisé pour 2020 et l'interdise à partir de 2021.