Crédit : DIDIER DEBUSSCHERE/JOURNAL DE QU

Football universitaire RSEQ

Un départ repoussé dans le meilleur des scénarios

Publié | Mis à jour

L’espoir d’une saison est toujours présent, mais les sports d’automne du réseau universitaire ne débuteront pas selon le calendrier prévu.

Une décision au plus tard le 31 août sera prise pour déterminer s’il y aura une saison avec un calendrier adapté ou pas de saison du tout.

Dans le meilleur des mondes, il y aura un calendrier adapté, a résumé le PDG du RSEQ Gustave Roel. 

En raison des nombreuses incertitudes touchant la santé publique, le plan de relance des différentes fédérations et la présence ou non des étudiants sur les campus, le statu quo n’était pas possible. 

Avec l’annulation de la Coupe Vanier et des demi-finales canadiennes, nous avons deux semaines supplémentaires à la fin novembre pour compléter notre calendrier. Ça serait irresponsable d’annoncer que nous allons débuter la saison comme prévu alors que nous n’avons pas encore le droit de jouer.»

Les camps de football devaient débuter le 14 août et le premier match de la saison entre le Vert & Or et les Carabins devait être disputé le 28.

«Les 12 universités travaillent fort pour maintenir un calendrier cet automne, mais aucune ne peut encore confirmer sa présence, a expliqué Roel. Quant au football, il n’y a pas de garantie que les cinq équipes soient présentes. Pour le moment, seule la Fédération de soccer permet de disputer des parties. 

«Pour un sport, il pourrait y avoir une décision plus tôt que le 31 août de démarrer les activités. Les universités préparent des mesures sanitaires pour les joueurs et les différents intervenants. Elles se préparent aussi à une deuxième vague. Il faut comprendre que les installations de certaines universités ne sont pas encore ouvertes.»

Le retour de Bishop’s ?

L’évolution de la pandémie et les restrictions qui pourraient être revues à la baisse dicteront la réponse des 12 universités tout comme la présence des étudiants en classe. 

«Pour le moment même si la décision n’est pas encore officielle, sept universités sur 12 souhaitent miser sur un modèle hybride où les étudiants auront des cours à distance et sur place dans une moindre mesure pour les laboratoires, a confirmé Roel. 

«Quatre offriront uniquement des cours à distance et les autres miseront sur des cours en classe. L’absence des étudiants ne signifie pas qu’il n’y aura pas de vie sur les campus. C’est la prochaine décision que les universités devront prendre.»

Au niveau du football, les Gaiters de Bishop’s considèrent la possibilité de revenir dans le RSEQ l’instant d’un an puisque le calendrier de l’Atlantique pour les sports d’automne est annulé.

«Bishop’s évalue ses options, mais c’est déjà un bon signe qu’ils soient autour de la table. Ils évaluent toutes les possibilités.»

Marge de manœuvre

Du côté collégial et scolaire, on garde espoir de présenter un calendrier normal.

«Les institutions veulent se donner une marge de manœuvre et elles ne prendront pas une décision avant leur rencontre de la deuxième semaine d’août, a souligné le PDG du RSEQ. Elles prennent une chance de pouvoir disputer un calendrier régulier. 

«Les activités des équipes collégiales peuvent se poursuivre. La règle de distanciation de deux mètres ne touche pas les joueurs de 18 ans et moins.»