664174680

Crédit : Getty Images/iStockphoto

Sports d'hiver

Quelles étapes suivre pour remiser votre motoneige?

Publié | Mis à jour

Comment organiser le remisage de votre motoneige jusqu’à la prochaine saison? 

La motoneige est un véhicule saisonnier. Quand vient la fin de l’hiver, vous devez la ranger après avoir accompli diverses formalités de remisage. Ces formalités, qui servent à la préserver, concernent les aspects mécaniques, mais aussi les tâches administratives auprès de la SAAQ et de votre assureur. Venez découvrir quelles sont ces formalités nécessaires pour le bon remisage de votre motoneige.

Remiser votre motoneige : qu’est-ce que cela implique? 

Durant l’été, il ne vous sera pas possible d’utiliser votre motoneige. Ainsi, vous devez la remiser afin, d’une part, de la conserver en sécurité et, d’autre part, d’éviter de payer des frais d’immatriculation dont vous n’avez pas besoin. Le remisage de votre motoneige se fait à la fin de la saison hivernale, pour qu’elle soit en sécurité.

Vous aurez alors droit à un crédit de remisage, auprès de la SAAQ, qui vous sera versé. Le déremisage consiste en la remise en circulation de votre motoneige. Après une période de remisage qui durera du printemps à l’automne, vous devrez effectuer une procédure de déremisage.

La procédure de déremisage se fait auprès de la SAAQ. Dans les faits, vous aurez aussi, comme pour le remisage, l’obligation d’effectuer des travaux mécaniques pratiques. Cependant, le côté formel doit être effectué avant l’aspect mécanique.

Quelles sont les démarches obligatoires de remisage de votre motoneige? 

Le remisage de votre motoneige doit être déclaré à la Société de l’assurance automobile du Québec. Vous devez éviter d’entamer le remisage mécanique avant d’accomplir cette formalité. Cela vous permettra de vous préparer et de suivre, s’il le faut, les conseils utiles de votre assureur pour mieux profiter de votre assurance motoneige.

Remiser votre motoneige auprès de la SAAQ 

Le remisage auprès de la SAAQ consiste à l’informer que vous allez ranger votre motoneige durant une période donnée afin de bénéficier du remboursement des droits d’immatriculation ainsi que de votre contribution d’assurance pour l’année. Cette procédure gratuite est assez simple et elle vous laisse le choix de fixer vous-même la durée du remisage de votre motoneige.

Le remisage de votre motoneige peut se faire en ligne sur le site de la SAAQ. Il peut aussi se faire par téléphone ou en personne si vous vous déplacez vous-même à la SAAQ. Les documents dont vous aurez besoin sont : 

  • Le certificat d’immatriculation de votre motoneige 
  • Votre permis de conduire 
  • Une pièce justificative d’identité dans le cas où vous n’avez pas votre permis de conduire  

Après le remisage, vous devrez attendre la fin de la période que vous avez indiquée pour bénéficier de votre remboursement, sous certaines conditions. Vous pourrez opter pour un remboursement en argent comptant ou par chèque. Par ailleurs, le remboursement des deux créances pourra se faire au même moment.

Vous pouvez opter pour un remboursement par chèque. Vous pouvez aussi opter pour un remboursement par compensation. La créance sera déduite des prélèvements bancaires automatiques restants ou d’une autre immatriculation. À la fin du temps de remisage, vous devrez suivre les formalités de remise en circulation.

Si votre remisage dure plus de 12 mois, vous devrez soumettre votre véhicule à une vérification mécanique par la SAAQ. Si votre remisage est définitif, vous devez plutôt entreprendre une procédure de mise au rancart. Cependant, avant tout cela, vous devez aussi communiquer avec votre compagnie d’assurance pour effectuer le remisage de votre motoneige.

Comment remiser votre motoneige? 

Laisser votre véhicule entreposé dans un garage peut être dangereux, car il peut être endommagé. C’est pour cela que la procédure de remisage est très importante pour la conservation de votre motoneige en bon état. Pour réussir le remisage, vous devez vous occuper du moteur, du système d’huile, du carburant et de toute la carrosserie de votre motoneige. 

  • Le carburant : vous devez ajouter du carburant dans votre motoneige avant d’y joindre un stabilisateur de carburant. Cela aidera à conserver l’essence de qualité dans le moteur, tout en le laissant fonctionner quelques minutes. 
  • Le moteur de votre motoneige : selon le type de moteur de votre motoneige (deux-temps conventionnel, à injection électronique ou à quatre temps), vous devez choisir entre le vaporiser d’huile anticorrosive, le faire fonctionner électroniquement pour une injection automatique d’huile ou changer d’huile à moteur. 
  • Le système d’huile : pour le changement d’huile, vous devez prendre le temps de vidanger l’huile usée avant de remettre de l’huile pour éliminer l’humidité. 
  • La carrosserie : avant de laisser votre motoneige, vous devez la faire briller. Lavez-la et rincez-la pour éliminer tout ce qui pourrait la faire rouiller, puis appliquez un produit de protection. Aussi, une large housse de rangement peut être utile contre l’humidité.  

Une fois que vous avez pris toutes ces mesures, vous pouvez laisser reposer votre motoneige. Il faut préciser que vous devez débrancher la batterie de votre motoneige et la disposer dans un endroit sec en la chargeant de temps en temps. Cela vous sera bien utile quand viendra l’hiver prochain. Il est recommandé au propriétaire de suivre les instructions du fabricant.

Comment préparer le déremisage de votre motoneige? 

Le moment de déremisage est le moment où vous pourrez enfin bénéficier des remboursements auxquels vous avez droit pour votre remisage. Pour faire votre déremisage, vous devez aussi remplir les formalités d’information ainsi que les activités mécaniques adéquates avant la remise en circulation de votre motoneige.

Vous devrez informer la SAAQ. Vous pouvez effectuer cette procédure en ligne en fournissant à la SAAQ le certificat d’immatriculation de votre motoneige et une pièce d’identité. Si le remisage a duré plus de 12 mois, vous aurez besoin d’un certificat de vérification mécanique. Dans un tel cas, vous ferez inspecter votre véhicule par un mandataire de la SAAQ.

Ensuite, en vous servant d’un point de service en ligne, vous pourrez faire une demande de déremisage en payant les frais adéquats. Pour réussir le contrôle mécanique, vous devrez effectuer vous-même les tâches qui conviennent en vérifiant le niveau des huiles, l’état de votre batterie et les différents systèmes de freinage et d’accélération de votre motoneige.

Pour laisser reposer votre motoneige jusqu’au prochain hiver, en plus des gestes techniques, vous devez accomplir les formalités de remisage auprès de la SAAQ. Cela vous permettra de bénéficier d’un remboursement de la SAAQ et de profiter d’une bonne assurance motoneige afin de conserver votre véhicule à l’abri.