FBL-ESP-LIGA-BARCELONA-ATHLETIC BILBAO

Crédit : AFP

Soccer

La Juventus attire Arthur

Publié | Mis à jour

Barcelone et la Juventus Turin ont officialisé lundi une transaction cinq étoiles avec l'arrivée en Italie du Brésilien Arthur, remplacé en Catalogne par le Bosnien Miralem Pjanic. Un échange financièrement favorable au Barça dans l'immédiat, mais moins à long terme au vu de l'âge des deux recrues.

La transaction, annoncé imminente depuis quelques jours par la presse des deux pays, met en jeu des sommes importantes: le milieu brésilien quitte l'Espagne contre 72 millions d'euros (plus 10 de bonus), son homologue bosnien fait ses adieux à la "Vieille Dame" contre 60 millions d'euros (plus 5 de bonus). 

Cela place cet échange à des hauteurs comparables à celles atteintes par l'activation de l'option d'achat de l'Argentin Mauro Icardi (Inter Milan) au Paris SG (moins de 60 M EUR) et l'arrivée de l'Allemand Timo Werner (Leipzig) à Chelsea (60 M EUR), les deux principaux accords de cette période post-coronavirus dans le football jusque-là.

Les deux joueurs resteront toutefois sous leurs couleurs actuelles jusqu'à la fin des compétitions de la saison 2019-20, ce qui pourrait même aboutir à une opposition entre les deux footballeurs si Barça et Juve venaient à se croiser lors de la phase finale de Ligue des champions, disputée en août dans un format inédit.

Différence d'âge: 6 ans

L'ancien Lyonnais Pjanic, 30 ans et 92 sélections en équipe nationale, a signé pour quatre saisons avec le Barça, qui a fixé sa clause libératoire à 400 millions d'euros.

Âgé de 23 ans, Arthur a lui disputé 20 rencontres avec son équipe nationale, et 28 cette saison avec le Barça, avec quatre buts au compteur toutes compétitions confondues. 

Il avait rejoint le club catalan deux ans plus tôt en provenance de Gremio avec la dure tâche de succéder à la légende Xavi, mais sans s'imposer comme un titulaire indiscutable du dense milieu barcelonais, bien que multipliant les apparitions. 

Son départ braque de nouveau les projecteurs sur la direction du club de Lionel Messi, dont les récents choix sur le marché des transferts ont été critiqués, avec peu de réussites. 

Si la transaction peut paraître défavorable au Barça sur le long terme au vu de la différence d'âge des deux joueurs (6 ans et 4 mois), elle permet toutefois de soulager à court terme les finances, durement touchées par les conséquences de la pandémie.

Un échange similaire avait été conclu l'an dernier par le Barça avec Valence pour les gardiens Jasper Cillessen et Neto, aujourd'hui doublure de Marc-André ter Stegen.

Le club catalan doit jouer un huitième de finale retour de C1 contre Naples (aller: 1-1) avant d'espérer jouer la victoire lors d'un tournoi inédit à huit clubs prévu à Lisbonne du 12 au 23 août. 

La Juve est elle aussi toujours en lice, avec un 8e retour à disputer contre Lyon (défaite 1-0 à l'aller en France).

Un an de plus pour Buffon et Chiellini    

Par ailleurs, deux légendes italiennes ont prolongé leur séjour à Turin: Gianluigi Buffon, 42 ans, et Giorgio Chiellini, 35 ans, resteront à la Juventus une année de plus, jusqu'en 2021, a annoncé lundi l'octuple champion en titre.

«Nouvelle fantastique: Gianluigi Buffon et Giorgio Chiellini ont renouvelé leur contrat pour une année de plus avec la Juventus», ont écrit sur Twitter les Bianconeri.

Le gardien et le défenseur sont deux piliers du leader de la Serie A. Buffon fêtera l'an prochain les 20 ans de son arrivée au club, tandis que Chiellini a rejoint la «Vieille Dame» en 2004.

Avec la Juventus, Buffon a remporté neuf titres de champion d'Italie et quatre éditions de la Coupe d'Italie. Surtout, il a fait partie de la sélection sacrée championne du monde contre la France en 2006.

Longtemps capitaine de la Juventus, Buffon a cédé son brassard à Chiellini après son départ au PSG, lors de la saison 2018-2019. L'intermède français n'a duré qu'une saison, avant son retour l'été dernier dans le Piémont, cette fois comme doublure du portier polonais Wojciech Szczęsny.

Fin septembre, Buffon a disputé son 903e match en club, toutes compétitions confondues, battant le record d'Italie détenu par l'ancien joueur de l'AC Milan Paolo Maldini, resté à 902.