Red Wings vs Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

LNH

Temple de la renommée: une cuvée «faible» en 2021

Publié | Mis à jour

Tout comme Jarome Iginla et Marian Hossa, qui feront leur entrée au Temple de la renommée du hockey dès leur première année d’admissibilité, plusieurs joueurs tenteront de réaliser l’exploit en 2021.

Les voici:   

Henrik et Daniel Sedin  

Les jumeaux ont fait la pluie et le beau temps tout au long de leur carrière avec les Canucks de Vancouver. Sélectionnés au deuxième et troisième rang du repêchage de 1999, les frères étaient inséparables et leur chimie sur la glace était incomparable. Henrik et Daniel ont respectivement amassé 1070 et 1041 points en 1330 et 1306 matchs. 

À eux deux, ils ont mérité plusieurs trophées individuels et ont même remporté une médaille d’or olympique. Le seul bémol est qu’ils n’ont jamais mis la main sur le trophée le plus précieux, soit la coupe Stanley, eux qui sont toutefois passés tout près du but ultime en 2011, alors qu’ils ont été éliminés en sept parties par les Bruins de Boston en finale. 

Ce détail pourrait faire la différence entre une intronisation dès leur première année d’éligibilité ou une intronisation lors d’une année ultérieure. Reste à voir si les jumeaux feront leur entrée au Temple de la renommée comme ils l'ont fait dans la Ligue nationale de hockey: ensemble.

Henrik Zetterberg  

Henrik Zetterberg a passé l’entièreté de ses 15 années de carrière dans la Ligue nationale de hockey (LNH) avec les Red Wings de Detroit, amassant 960 points en 1082 matchs.

Les meilleurs moments de celui qui a été repêché en septième ronde (210e au total) en 1999 sont survenus lors de la saison 2007-2008, alors qu’il a conclu son année en soulevant la coupe Stanley. 

Il a du même coup obtenu le trophée Conn-Smythe, remis au joueur le plus utile des séries éliminatoires. Le Suédois a aussi ajouté une médaille d’or olympique à son cou, en 2006, à Turin.

Patrick Sharp  

Les chiffres et les exploits de Patrick Sharp lui permettront sans doute de faire valoir son point pour une intronisation au Temple de la renommée du hockey, même si, la plupart du temps, il agissait à titre de complément aux joueurs vedettes qu’il côtoyait. 

Néanmoins, l’attaquant a soulevé la coupe Stanley à trois reprises, toutes avec les Blackhawks de Chicago.

Il a aussi gagné la médaille d’or lors des Jeux olympiques de Sotchi, en 2014. Durant sa carrière de 15 saisons avec les Blackhawks, les Flyers de Philadelphie et les Stars de Dallas, Sharp a récolté 620 points en 939 matchs.