Crédit : Photo d'archives, AFP

LNH

LNH: un gel du plafond salarial en vue?

Publié | Mis à jour

La Ligue nationale de hockey (LNH) et son Association des joueurs (NHLPA) seraient sur le point de s’entendre sur une nouvelle convention collective.

C’est ce qu’a avancé le réseau ESPN, vendredi soir.

Selon la chaîne américaine, il s’agirait d’une entente de six ans. L’histoire ne dit cependant toujours pas si on parle d’une prolongation de la présente convention ou d’une nouvelle entente qui entrerait en vigueur après la campagne 2021-2022.

Le nouveau contrat de travail comprendrait plusieurs solutions concernant les pertes de revenus en raison de pandémie de COVID-19.

Il semblerait d’ailleurs que le plafond salarial serait gelé à 81,5 millions $ pour les trois prochaines saisons.

En ce qui concerne le pourcentage du salaire des athlètes qui doit être remis aux propriétaires (l’«escrow»), il aurait été établi qu’il ne pourrait pas être de plus de 20 % pour les deux premières années de la nouvelle convention. Plusieurs personnes avançaient qu’il aurait pu grimper à 35 % en raison du coronavirus.

Dans les dernières semaines, Artemi Panarin (Rangers de New York) et Ryan Kesler (Ducks d’Anaheim) avaient d’ailleurs exprimé leur insatisfaction par rapport à l’«escrow», affirmant qu’il s’agissait d’un système qui favorisait les propriétaires au détriment des joueurs.

De plus, les athlètes et les propriétaires supporteraient une mesure qui permettrait aux détenteurs d’équipes de retarder le paiement de 10 % du salaire de leurs joueurs. Les hockeyeurs recevraient leur dû dans deux ans.

Tout cela doit évidemment être voté par les quelque 700 joueurs de la LNH. Le scrutin pourrait être tenu en même temps que le vote sur le protocole concernant le retour au jeu cet été. Celui-ci devrait être tenu après que le circuit Bettman ait choisi les deux villes qui seront le théâtre des éliminatoires de la campagne 2019-2020.