Crédit : Photo d'archives

Alouettes de Montréal

«J’ai espoir qu’on aura une saison»

Publié | Mis à jour

Malgré l’incertitude qui entoure la saison 2020 de la Ligue canadienne de football (LCF) et le peu d’informations qui circulent quant à un éventuel plan de retour, certains joueurs des Alouettes de Montréal, dont le receveur de passes Jake Wieneke, continuent de s’entraîner.

Après la fin de la dernière saison, celui qui a été finaliste au titre de recrue de l’année dans la LCF est retourné chez lui à Maple Grove, dans l’État du Minnesota, où il a occupé un poste d’enseignant substitut pendant six semaines avant que les écoles ferment en raison du coronavirus.

Depuis ce temps, l’athlète de 25 ans s’occupe de son garçon, né durant le mois de mai, et il s’entraîne sur une base quotidienne. L’Américain a toutefois hâte de revenir au Canada pour jouer au football.

«Nous voulons jouer au football. Nous aimons jouer au football, a mentionné Wieneke, vendredi, lors d’un appel conférence avec les médias. Ça a été une très longue saison morte. De mon côté, ce fut plaisant juste d’apprendre à aimer tout ce processus, même la saison morte, et de profiter de chaque journée sachant que tu te prépares. Évidemment, c’est plus facile de se préparer quand tu sais qu’il va y avoir une saison. Quand il y a cette incertitude, ça devient plus difficile et frustrant.»

Contrairement à plusieurs autres ligues sportives en Amérique du Nord, la LCF et son commissaire, Randy Ambrosie, mettent du temps avant de présenter les grandes lignes d’un éventuel plan de retour au jeu. Le receveur de passes a toutefois espoir que la situation se rétablira et que les amateurs canadiens pourront profiter d’une saison écourtée.

«Je ne sais pas à quoi ressemble la situation au Canada, mais de voir les choses revenir à la normale ici [États-Unis], comme les commerces qui ouvrent, ça semble être la direction dans laquelle nous nous dirigeons. J’ai espoir qu’on aura une saison et je suis prêt à recommencer.»

Vivre les manifestations de près

La ville de Maple Grove, où se trouve Wieneke, est située à une quinzaine de minutes de Minneapolis. Le joueur des Alouettes était aux premières loges lorsque les émeutes ont commencé, après la mort de George Floyd.

«Ça a été fou pendant quelques semaines, a ajouté le receveur. Ça fait maintenant un mois que les événements se sont produits. Il y a beaucoup de positif qui en est ressorti. Ça a uni les gens, même s’il y avait beaucoup de divisions au début, mais maintenant il y a plus de manifestations pacifiques.»

«C’était bien de pouvoir vivre cela et de voir les gens s’unir et se lever pour apporter un changement.»