SPO-COUPE-ROGERS

Crédit : JOEL LEMAY/AGENCE QMI

LNH

St-Pierre, Hossa et Iginla admis au Temple de la renommée

Publié | Mis à jour

Les Québécois Kevin Lowe et Kim St-Pierre sont au nombre des nouveaux intronisés du Temple de la renommée du hockey annoncés mercredi en compagnie des anciens joueurs de la Ligue nationale de hockey (LNH) Marian Hossa, Jarome Iginla et Doug Wilson, et du bâtisseur Ken Holland.

St-Pierre a remporté trois médailles d’or en autant de participations aux Jeux olympiques d’hiver, en 2002, 2006 et 2010. Lors des Jeux de Turin, elle avait maintenu une moyenne de buts alloués de 1,25 et un taux d’efficacité de ,936 en quatre parties. Au cours des deux tournois suivants, elle avait obtenu chaque fois deux départs.

Elle avait déjà été intronisée au Temple de la renommée olympique canadien en 2012.

«Le hockey a toujours été ma passion et c'est un honneur très spécial, a déclaré St-Pierre, selon le site officiel de la LNH. Quand je grandissais, il n’y avait que des garçons, et quand cela a changé, mon rêve a pu se réaliser. Je suis reconnaissante et je voudrais remercier tous mes entraîneurs et ma famille.»

Natif de Lachute, Lowe a fait partie de la dynastie des Oilers d’Edmonton, remportant cinq coupes Stanley entre 1984 et 1990. L’ancien défenseur a gagné une fois le trophée King-Clancy, disputant 1254 rencontres du calendrier régulier et 214 autres en séries éliminatoires.

L’homme de 61 ans a aussi dirigé la formation albertaine, en plus d’être leur directeur général au début des années 2000. Puis, en 2008, il est devenu vice-président des opérations hockey et agit actuellement comme vice-président chef de la direction au sein d'Oilers Entertainment Group.

«Je pense que je représente peut-être le prochain niveau de gars qui ont aidé à remporter des championnats, a fait valoir Lowe. J'apprécie que mes contributions aux équipes avec lesquelles j'ai joué soient reconnues de cette manière.»

Les super-vedettes aussi

Iginla a disputé plus de 15 saisons chez les Flames de Calgary. Il a totalisé 1300 points, dont 625 buts, en 1554 rencontres du calendrier régulier de la Ligue nationale (LNH), réalisant deux campagnes d’au moins 50 filets. Il a également mis la main sur deux trophées Maurice-Richard et un Art-Ross.

Mais Iginla n’a jamais remporté la coupe Stanley. Lors de la saison 2003-2004, ses Flames et lui se sont toutefois inclinés de justesse, perdant le septième match de la finale devant le Lightning de Tampa Bay.

De son côté, Hossa a amorcé sa carrière avec les Sénateurs d’Ottawa en 1997-1998, mais il a dû patienter jusqu’en 2010 avant de soulever le trophée une première fois. Avec les Blackhawks de Chicago, il a savouré trois championnats. En 19 ans, il a inscrit 1134 points en 1309 sorties, touchant la cible 525 fois. Il a atteint le plateau des 100 points à une occasion, soit en 2006-2007 avec les Thrashers d’Atlanta.

Wilson, lui, a récolté 237 buts et 827 points en 1024 parties comme défenseur avec les Blackhawks et les Sharks de San Jose. Il a gravé son nom sur le trophée Norris en 1982. Il occupe actuellement les fonctions de directeur général des Sharks.

Finalement, Holland a permis aux Red Wings de Detroit de remporter trois coupes Stanley lorsqu’il était directeur général de la formation, entre 1997 et 2019. Il occupe actuellement le même rôle avec les Oilers.

La soirée d’intronisation est prévue le 16 novembre prochain à Toronto, mais l’organisation a précisé qu’elle ne vendait pas de billets pour le moment en raison des «développements autour de la pandémie de COVID-19».

**********************************

Nouveaux intronisés

Jarome Iginla: 1554 PJ, 625 B, 675 A, 1300 PTS

Marian Hossa: 1309 PJ, 525 B, 609 A, 1134 PTS

Kevin Lowe: 1254 PJ, 84 B, 348 A, 432 PTS

Doug Wilson: 1024 PJ, 237 B, 590 A, 827 PTS

Kim St-Pierre: triple médaillée d’or olympique

Ken Holland: trois coupes Stanley comme DG