Crédit : AFP

NFL

Les Lions ne diraient pas non à Kaepernick

Publié | Mis à jour

La nouvelle propriétaire des Lions de Detroit, Sheila Ford Hamp, a affirmé qu’elle ne s’opposerait pas à l’idée d’embaucher le quart-arrière Colin Kaepernick si les dirigeants du club la jugeaient nécessaire.

Inactif dans la NFL depuis la saison 2016, l’ancien des 49ers de San Francisco est sur le radar de l’entraîneur-chef des Chargers de Los Angeles, Anthony Lynn, qui se disait récemment curieux de voir ce qu’il pouvait offrir à son organisation. Au Michigan, Ford Hamp croit que l’homme de 32 ans aura sa chance si les gestionnaires des activités du club estiment qu’il peut aider le groupe en place.

Si nos instructeurs et notre directeur général [Bob Quinn] pensent que c’est une bonne idée de l’obtenir, je vais soutenir complètement cela», a-t-elle dit aux médias.

Pas de problème

Celle qui a pris la place de sa mère aux commandes des Lions ne se dit pas mal à l’aise devant la possibilité de voir des joueurs imiter Kaepernick, qui s’est agenouillé durant les interprétations de l’hymne national américain en 2016 pour dénoncer l’injustice, le racisme et la brutalité policière.

«Premièrement, je pense que la compréhension de cela est totalement différente maintenant, a-t-elle émis. Je crois que la plupart des gens saisissent bien à quoi cela fait référence. Je sais que le commissaire [Roger Goodell] a dit – et je suis d’accord avec lui – que nous appuyons le droit des joueurs à protester pacifiquement. Nous soutenons le Premier Amendement. Finalement, cette problématique a retenu l’attention nationale et comme organisation, nous devons écouter nos joueurs et les aider le mieux possible.»

À Detroit, les Lions misent sur Matthew Stafford comme quart régulier. Également, ils ont accordé un contrat de trois ans à Chase Daniel pour agir à titre de substitut.