HKN-HKO-SPO-SAN-JOSE-SHARKS-V-COLORADO-AVALANCHE

Crédit : AFP

LNH

Conduire 40 h pour éviter la quarantaine!

Publié | Mis à jour

Aux grands maux, les grands moyens. Pour éviter de passer deux semaines en quarantaine à Denver, le défenseur Ryan Graves n’a pas voulu prendre un avion pour revenir de l’Île-du-Prince-Édouard. Le défenseur de l’Avalanche du Colorado a plutôt opté pour la location d’un camion et il a parcouru les quelque 4000 kilomètres qui séparent les deux endroits, soit près de 40 heures.

Lorsque la Ligue nationale de hockey (LNH) a suspendu ses activités, l’athlète de 25 ans est retourné dans la maison où il réside l’été, emportant seulement du linge, laissant même sa voiture à Denver.

«De mon point de vue, ça faisait plus de sens de faire la route au lieu de rester à l’intérieur pendant deux semaines, a mentionné Graves à The Athletic, lundi. Logiquement ce n’était pas la meilleure option [le confinement] et ce n’était pas ce qu’il y avait de mieux pour ma forme physique. C’est mieux de faire la route et de m’en débarrasser et de pouvoir recommencer à patiner immédiatement.»

Ce n’est pas la première fois que Graves fait ce trajet, lui qui l’a fait lorsqu’il évoluait pour le club-école de l’Avalanche, les Eagles du Colorado.

Durant son séjour dans la province maritime, Graves a pu s’entraîner amplement. Son entraîneur est venu lui porter des poids et il a pu faire de l’exercice dans son garage, où il s’est aménagé un gymnase.

Étant donné que l’Île-du-Prince-Édouard a été peu touchée par la COVID-19, seulement 27 cas et aucun mort, les gymnases et les arénas ont pu rouvrir assez rapidement, ce qui a permis au patineur gaucher d’enfiler les patins en compagnie de quelques autres joueurs qui habitent dans la région, dont l’ancien espoir du Canadien de Montréal Morgan Ellis.

«C’était des joueurs d’un haut calibre et je suis heureux d’avoir pu patiner avec eux, a-t-il ajouté. J’ai décidé de revenir un peu plus tôt et j’ai hâte de retourner sur la glace avec mes coéquipiers.»

En raison de leur classement au sein de l’Association de l’Ouest, l’Avalanche du Colorado a obtenu un laissez-passer et évitera les confrontations 3 de 5. La troupe de Jared Bednar pourra aussi compter sur un effectif complet et en santé lors de la reprise, puisque certains joueurs comme Nathan Mackinnon, Mikko Rantanen, Nazem Kadri et Andre Burakovsky devaient tous manquer une certaine période de temps en raison de blessures lors de l’arrêt des activités.