Journaliste

Crédit : Courtoisie Facebook

LNH

Grabovski n'est pas tendre envers Kostitsyn

Publié | Mis à jour

D’inséparables amis avec le Canadien de Montréal à ennemis jurés lorsque l’un a quitté pour les Maple Leafs de Toronto, Andrei Kostitsyn et Mikhail Grabovski se sont retrouvés dans des circonstances bien particulières lors de la dernière saison.

Après une carrière de 534 parties avec le Tricolore, les Maple Leafs, les Capitals de Washington et les Islanders de New York, Grabovski a annoncé sa retraite au mois de juin, l’année passée, avant de prendre de nouvelles fonctions quelques mois plus tard. 

«Je suis avec l’équipe de la Ligue continentale, le Dinamo, dans ma ville natale de Minsk, a-t-il expliqué au réseau Sportsnet. Je suis l’assistant de l’entraîneur-chef canadien Craig Woodcroft. C’est ma première expérience. J’espère apprendre et peut-être un jour, devenir un bon entraîneur.»

Un vieux conflit 

Le Dinamo était devenu un an plus tôt l’équipe d’Andrei Kostitsyn. Il est même devenu capitaine de la formation. Et bien que les deux hommes soient dans le même clan, certaines blessures du passé ont refait surface.

Le 8 novembre 2008, le Canadien a subi un revers cinglant de 6 à 3 contre Toronto. En fin de rencontre, Grabovski n’a pas hésité à narguer Andrei et son frère Sergei. Ce dernier a d’ailleurs écopé de 12 minutes de pénalité en répliquant. «Il n’est plus mon ami», avait ensuite lancé le plus jeune frère à l’endroit de Grabovski.

«Ils parlent trop de nous dans les journaux russes», avait ajouté Andrei pour expliquer la situation.

Sergei était aussi un membre du Dinamo en 2018-2019, mais il a quitté l’équipe avant que la saison suivante ne commence, la première avec Grabovski derrière le banc. Et Andrei l’a imité après quelques mois de collaboration avec Grabovski.

«Ç’a bien commencé, a dit Grabovski, à propos de sa relation avec Andrei. C’est un bon joueur et c’est amusant d’être avec lui. Maintenant, comme entraîneur, j’ai une perspective différente sur lui et sur les raisons pour lesquelles il n’a pas vraiment réussi dans la Ligue nationale de hockey [LNH]. Maintenant, je comprends. Il est un joueur spécial et talentueux, mais il a des faiblesses.»

«Comme entraîneur, tu essaies d’apprendre comment traiter ce genre de joueur, mais ça n’a pas vraiment fonctionné. Donc, il va aller avec une nouvelle équipe maintenant.»