Crédit : Photo d'archives, Martin Chevalier

Repêchage LNH

LNH: il y a Alexis Lafrenière... et après?

LNH: il y a Alexis Lafrenière... et après?

Sébastien Goulet

Publié 23 juin
Mis à jour 23 juin

 C’était le 24 décembre dernier.

À quelques heures du début du championnat mondial de hockey junior, le collègue Martin Therriault s’interrogeait : Byfield passera-t-il devant Lefrenière? 

Deux semaines plus tard, Lafrenière revenait de Slovaquie avec, dans ses bagages, quatre buts, six aides et une médaille d’or.

Byfield? Il a pu apprécier le spectacle, cloué au banc pour la totalité du match de la médaille d’or. Ses responsabilités, pourtant importantes en début de tournoi, se sont rapidement effacées. Vraisemblablement, il n’était pas prêt pour les projecteurs. Une seule mention d’aide lors des 60:51 passées sur la glace en sept (en fait, six) matchs. Heureusement pour lui, en saison régulière à Sudbury, il a retrouvé ses aises et a conclu la campagne écourtée avec 82 points, dont 32 buts, en 45 matchs.

Sera-t-il choisi deuxième? Peut-être. 

Mais la pression est forte. Marco Rossi des 67’s d’Ottawa a connu une saison du tonnerre. En 56 matchs, il a amassé 39 buts et 81 aides pour 120 points! André Tourigny a déclaré que la progression du joueur par excellence de la Ligue de l’Ontario était encore plus impressionnante que celle de Nico Hischier, au même âge.

Il est cependant l’opposé de Byfield quant au gabarit. Rossi fait 5 pi 9 po et 179 lb alors que Byfield est du moule des attaquants de puissance de la Legion of Doom des Flyers de Philadelphie des années 1990 : 6 pi 4 po, 214 lb.

Il ne faut pas oublier Tim Stützle (prononcez CH-TUTT-ZLE), qui jouait en Ligue professionnelle allemande avec l'équipe de Mannheim. Avec 34 points en 41 matchs, il est un autre choix intéressant. Peut-être même le deuxième au total.

Qui choisira deuxième? On le saura vendredi. 

Peut-être.