SPO-HKO-HKN-GATORADE-NHL-SKILLS-CHALLENGE-RELAY

Crédit : AFP

LNH

Les meilleurs premiers choix universels de la LNH

Publié | Mis à jour

Le consensus semble être évident dans le monde du hockey: le Québécois Alexis Lafrenière sera le premier joueur à entendre son nom lors du prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey (LNH).

À titre comparatif, voici les 10 meilleurs premiers choix au total au cours des 20 dernières années dans la LNH.    

1. Connor McDavid    

McDavid est sans contredit le meilleur joueur de sa génération. À 23 ans, il a déjà cumulé 162 buts, 469 points, deux trophées Art-Ross, deux Ted-Lindsay et un Hart.

En 2015, peu de gens doutaient du potentiel de McDavid lorsque les Oilers d’Edmonton l’ont sélectionné au premier rang. Cinq ans plus tard, plusieurs le considèrent comme le meilleur joueur de la LNH.

2. Sidney Crosby    

La première sélection des Penguins de Pittsburgh en 2005 est actuellement au troisième rang des meilleurs pointeurs en carrière parmi les joueurs actifs du circuit. Mais ce qui est encore plus impressionnant, c’est qu’il figure au sixième rang de tous les temps au chapitre de la moyenne de points par match, à 1,284.

Seuls Wayne Gretzky et Bobby Orr ainsi que les Québécois Mario Lemieux, Mike Bossy et Marcel Dionne ont fait mieux en carrière parmi les joueurs qui ont disputé au moins 500 parties.

«Sid» a de plus mené les Penguins à trois coupes Stanley.

3. Alexander Ovechkin    

Si Crosby figure au sixième rang pour la moyenne de points, Ovechkin, lui, pointe au sixième échelon pour la moyenne de buts par match parmi les athlètes qui ont inscrit au moins 200 réussites. Bossy, Lemieux, Cy Denneny, Cecil Dye et Pavel Bure ont fait mieux.

Le premier choix en 2004 s’est assuré de passer à la postérité en remportant la coupe Stanley avec ses Capitals de Washington en 2018.

4. Marc-André Fleury    

La décision de repêcher un gardien au tout premier rang peut sembler audacieuse, mais force est d’admettre que les Penguins ne se sont pas trompés avec Fleury en 2003.

Le portier originaire de Sorel a remporté 466 matchs dans la LNH, au cinquième rang de l’histoire à ce chapitre, et possède trois bagues de la coupe Stanley. Seulement 33 victoires supplémentaires lui permettraient de grimper au troisième rang, derrière Martin Brodeur et Patrick Roy.

5. Patrick Kane    

Trois coupes Stanley et un trophée Art-Ross. Cette récolte est déjà impressionnante et Kane, premier choix des Blackhawks de Chicago en 2007, n’a que 31 ans.

Avec 1022 points au compteur, Kane devrait par ailleurs grimper au cinquième rang de l’histoire chez les patineurs américains dès la saison prochaine. Par ailleurs, seulement 370 points lui seront nécessaires pour détrôner Brett Hull au tout premier rang.

6. Nathan MacKinnon    

MacKinnon a eu besoin de quatre saisons avant de véritablement se mettre en marche, mais actuellement, le premier choix de l’Avalanche du Colorado en 2013 est très dangereux.

Bien qu’il ait été limité à 69 parties en 2019-2020 en raison de la pandémie de COVID-19, le Néo-Écossais a en effet dépassé le plateau des 90 points pour une troisième saison consécutive.

7. Steven Stamkos    

Le premier choix du Lightning de Tampa Bay en 2008 est une véritable machine à marquer des buts. Malheureusement ralenti par les blessures à quelques reprises au cours de sa carrière, il a malgré tout inscrit 422 buts en seulement 803 parties.

8. Auston Matthews    

Habile marqueur, la première sélection de 2016 n’est toujours pas parvenue à mener les Maple Leafs de Toronto au deuxième tour.

L’Américain disputait toutefois seulement une quatrième campagne en 2019-2020 et il était en route pour connaître une première saison de 50 buts lorsque la LNH a interrompu ses activités.

9. Taylor Hall    

Les Oilers ont jeté leur dévolu sur Taylor Hall en 2010. Bien que talentueux, il n’a jamais guidé les Oilers en séries en six saisons. Le grand malheur de Hall est ainsi d’avoir joué avec des équipes de piètre qualité.

En effet, depuis près de 10 ans, il a été limité à cinq petites parties éliminatoires dans la LNH. C’était en 2017-2018. Le rapide attaquant avait toutefois remporté le trophée Hart cette année-là pour avoir mené les Devils du New Jersey en séries éliminatoires.

10. John Tavares    

Sans être le joueur le plus dominant offensivement, celui qui a été le premier joueur nommé à l’encan de 2009 maintient une moyenne d’un point par match environ depuis qu’il a amorcé sa troisième saison avec les Islanders de New York.