Crédit : Photo d'archives, Martin Chevalier

LNH

LNH: le plan est l’un des meilleurs, selon Tavares

Publié | Mis à jour

Selon le capitaine des Maple Leafs de Toronto John Tavares, peu de circuits sportifs professionnels peuvent se targuer d’avoir un plan de reprise aussi sécuritaire que la Ligue nationale de hockey (LNH).

Ainsi, le joueur de centre ne s’inquiète pas du fait que 11 joueurs aient récemment obtenu un test positif à la COVID-19.

«Je n'ai pas vu dans d'autres industries, du moins parmi celles que je connais dans le monde du sport, l'implantation de protocoles aussi stricts que ceux que nous avons dans la LNH, et cela nous a aidés, et va continuer à nous aider, à nous sentir le plus en sécurité possible et à avoir une chance réaliste de jouer», a dit Tavares, selon le site officiel de la LNH.

«Nous continuons à écouter tous les experts de la santé et les organisations mondiales de la santé, qui guident nos actions en quelque sorte. C'est ce qui est le plus important. Il y a évidemment eu des cas uniques, et certaines circonstances pour des personnes en particulier, mais nous sommes dans une bonne situation avec les tests, les protocoles de sécurité et les mesures qui ont été mis en place.»

Faisant partie du Comité pour la relance, Tavares a expliqué que le groupe tenait des réunions quotidiennes pour discuter de l’évolution de la situation. Malgré les cas confirmés de la maladie, il semble que les discussions pour le retour au jeu demeurent positives.

«C'est une situation qui évolue constamment, a-t-il avancé. Nous devons constamment nous ajuster et nous adapter, comme c'est le cas partout dans le monde. D'un point de vue d'affaires, on peut voir de quelle manière la majeure partie de la planète a commencé à fonctionner, et nous devrons nous y remettre aussi.»

«Nous devons continuer à rassembler les meilleures informations disponibles afin de pouvoir prendre les décisions les plus éclairées, les plus sécuritaires et les plus intelligentes possible. Il faudra aussi être conscients des conditions en vigueur, qui pourraient ne pas être normales ou idéales.»

Finalement, Tavares n’a pas caché que la mise en place de la phase 2 du plan de retour, qui permet aux joueurs de reprendre l’entraînement en petits groupes tout en respectant les directives des différentes autorités de la santé publique, a été un réel soulagement pour bien des joueurs.

«C'est fantastique, même avec toutes ces contraintes qui nous empêchent de reprendre l'entraînement normalement. (...) Lorsqu'une chose nous est retirée, une chose qui représente un élément aussi important de nos vies et que nous aimons depuis que nous sommes enfants, c'est vraiment plaisant de pouvoir la récupérer», a-t-il conclu.