Stars c. Canadiens

Crédit : Martin Chevalier / JdeM

Canadiens de Montréal

L'ultime moyen de régler «le problème Carey Price»?

Publié | Mis à jour

Dans quelques semaines, si tout se passe comme prévu, les Canadiens affronteront les Penguins dans le cadre d’une série de qualification 3 de 5 qui déterminera quelle équipe participera aux «vraies» éliminatoires. 

Sur papier, Pittsburgh est nettement supérieur au CH. Mais les dernières semaines nous ont démontré, à travers certains commentaires des joueurs et partisans des Penguins, que le Tricolore disposait d’un atout pour le moins... dérangeant!    

Son nom? Carey Price!  

D’ailleurs, si les Penguins semblent réticents à l’idée de devoir affronter Price dans le cadre d’une série, c’est peut-être parce que plusieurs de leurs vedettes (Letang, Crosby, Malkin) ont encore en mémoire le traitement que leur avait réservé Jaroslav Halak en 2010... 

L’ancien de la formation pennsylvanienne, Pascal Dupuis, n’a rien oublié de cette série. Il concède, dans la même veine, que le contexte entourant les deux équipes est similaire à celui qui prévalait en 2010. Encore une fois, dit-il, les Canadiens comptent sur un gardien qui peut tout changer. 

«C’est peut-être cliché, mais le gardien fait vraiment partie de l’équipe. Si le gardien est bon, l’équipe est bonne. Et c’est majoritairement comme ça que les choses se déroulent en séries éliminatoires», a d’abord lancé Dupuis dans le cadre d’un long entretien offert au TVASports.ca 

«Halak avait vraiment pris les choses en main en 2010. Il nous avait battu nous, mais il avait aussi fait le coup aux puissants Capitals. L’aréna le plus bruyant dans lequel j’ai joué pendant ma carrière, c’est sans aucun doute le Centre Bell lors des séries 2010. Et c’est la faute d’Halak! Le tabarouette, il avait tout arrêté!»  

«Quand un gardien est dans sa zone, c’est vraiment difficile de l’extirper de là. Il voit la rondelle grosse comme un ballon de plage et Jaroslav avait multiplié les gros arrêts contre nous cette année-là.»

Pour Dupuis, les risques de voir une situation similaire se produire cette année sont bien réels. Mais il apporte quelques nuances, notamment concernant la longue période d’inactivité que connaissent présentement les athlètes de la LNH. 

«Les gardiens sont tellement importants... Je crois que le portier qui arrivera le plus prêt fera la différence. Cependant, depuis que le hockey existe, les joueurs ont tendance à retrouver leur rythme plus rapidement que les gardiens. Ce n’est pas pour rien qu’on voit des pointages astronomiques lors des matchs préparatoires... Les gardiens ont besoin de temps! 

«Est-ce que Carey Price sera davantage prêt que Matt Murray ou Tristan Jarry? Peut-être. Mais toutes les réponses sont valables pour le moment.»

«Tu dois le déranger»   

N’empêche, Dupuis reconnaît que la réputation de Carey Price n’est plus à faire et que les Penguins devront, inévitablement, trouver des moyens de le battre s’ils veulent finir par venir à bout du CH. 

«C’est un excellent gardien. Quand tu joues contre les Canadiens, je te confirme qu’il est dans le plan de match. Les entraîneurs nous répétaient sans cesse d’aller lui obstruer la vue et de foncer sur lui pour les retours, parce que s’il voit la rondelle, il va généralement l’arrêter.

Crédit photo : Photo d'archives, Ben Pelosse

«Pour battre un gardien dans sa zone, tu dois le déranger. Tu lui parles, tu lui joues dans la tête... Entre les sifflets, tu vas lui jaser un peu. Tu dois mettre du trafic devant lui. Même le meilleur gardien ne peut arrêter un lancer qu’il ne voit pas...»

Une prédiction?    

Impossible de laisser partir Pascal Dupuis sans lui demander s’il veut y aller d’une prédiction en vue de cette série Canadiens – Penguins.

Et le Québécois n’a pas de problème à se prêter au jeu! 

«J’ai tellement plus d’amis à Pittsburgh et les Penguins sont encore dans mon cœur que je vais y aller avec eux! Les joueurs n’ont pas joué depuis un bon moment, donc c’est difficile de prévoir ce qui se passera. Mais ça pourrait être une longue série. Cela dit, je pense que les Penguins vont l’emporter.» 

Avez-vous la même prédiction?