Impact de Montréal

Crédit : Photo Pierre-Paul Poulin

Impact de Montréal

«Si on les recommande, c'est qu'on est confiants»

Publié | Mis à jour

Keesean Ferdinand et Tomas Giraldo sont encore des adolescents, mais s’ils ont signé un premier contrat professionnel mercredi, c’est parce qu’ils sont prêts à faire le grand saut.

«Si on les recommande pour aller à l’étape suivante, c’est qu’on est confiants, a assuré le directeur de l’Académie de l’Impact de Montréal, Philippe Eullaffroy. On doit voir à quelle vitesse ils peuvent s’ajuster et on ne peut pas le savoir tant qu’ils n’y sont pas allés, mais ils ont su le faire et de manière assez convaincante.»

Il fait ici référence à leur passage remarqué au camp d’entraînement de l’équipe, l’hiver dernier.

«Ça reste des adolescents qui entrent dans le monde des adultes. Ils sont livrés à eux-mêmes et doivent prendre plus de responsabilités.

«On espère qu’on leur a donné assez d’outils, mais ils peuvent aussi compter sur tout le club pour continuer de les soutenir. On fait du service après-vente.»

Surprise

Ferdinand n’a que 16 ans, mais le jeune arrière progresse à vive allure depuis la dernière année.

«C’est un des jeunes de l’Académie qui a progressé le plus vite dans les derniers mois, a soutenu Eullaffroy. C’est un gamin qui a lui aussi la mentalité qui va avec sa polyvalence. Il peut jouer à plusieurs positions sans trop de problème.

«Il ne se pose pas trop de questions, il est très à l’écoute et il joue où on lui demande de jouer sans avoir peur de la découverte. Il sort assez facilement de sa zone de confort.»

Tout comme Giraldo, Ferdinand a représenté le Canada à la Coupe du monde des moins de 17 ans au Brésil, l’an passé. Il a amorcé le tournoi comme substitut, mais est vite devenu titulaire.

Combatif

Quant à Giraldo, un milieu de terrain, il a tout pour bien se développer chez les professionnels, selon celui qui l’a vu grandir sur les terrains.

«Son état d’esprit et son caractère sont en adéquation avec son physique. Il exploite complètement ses qualités physiques.

«Il est très imposant, c’est un gros bonhomme dans le sens fort du terme. Il est costaud, puissant et fort même s’il y a un peu de travail à faire musculairement.»

Gilrado est le genre de joueur qui semble taillé sur mesure pour le soccer de la Major League Soccer (MLS), si on se fie à la description qu’en fait Eullaffroy.

«Il aime bien aller au duel, récupérer le ballon dans les pieds. Il est à l’aise avec les deux pieds et est capable de jouer court ou long, en plus d’avoir une capacité de se projeter vers l’avant qui est intéressante. C’est un beau milieu de terrain moderne.»