Crédit : Photo d'archives, AFP

LNH

Patrick Kane espère une surprise

Publié | Mis à jour

Même s’ils forment la dernière équipe au classement de l’Association de l’Ouest à prendre part à la ronde qualificative des séries éliminatoires de la Ligue nationale de hockey, les Blackhawks de Chicago pourraient causer une surprise.

Misant sur le même noyau, certes vieillissant, qui lui a permis de remporter la coupe Stanley en 2010, 2013 et 2015, le club de l’Illinois possède le talent et l’expérience pour maximiser ses chances si le circuit Bettman devait aller de l’avant avec son plan de reprise.

Les Blackhawks auraient ainsi rendez-vous avec les Oilers d’Edmonton, qui sont également très talentueux, mais bien moins expérimentés.

«Je pense qu'il pourrait y avoir des surprises, a vaguement lancé l’attaquant des Blackhawks Patrick Kane dans une vidéoconférence récente. Je ne veux pas dire que ce sera n’importe quoi, mais je pense qu'il n'y aura pas certains avantages distincts comme il peut arriver quand la première place affronte la huitième. [...] Je pense que n'importe quelle équipe peut gagner.»

Être prêts rapidement

Toutes les équipes seront de retour après une pause de plus de quatre mois et la clé sera assurément la préparation.

«L’équipe qui pourra se mettre en marche rapidement sera avantagée, je pense, a fait valoir l’Américain. Je pense que nous avons une très bonne formation pour ça, pour être honnête avec vous.»

La présence des vétérans Jonathan Toews, Duncan Keith et Corey Crawford devrait par ailleurs aider les jeunes joueurs émergents à être prêts pour le défi qui les attend.

«Nous avons de jeunes joueurs qui peuvent probablement revenir sur la glace et retrouver leur jeu rapidement. Et je pense, d'après ce que j'ai remarqué et entendu, que beaucoup de gars semblent en assez bonne forme.»

Bien qu’il possède déjà trois bagues de la coupe Stanley, Kane a encore soif de victoires. Cette opportunité de pouvoir participer aux séries éliminatoires, qui semblaient pourtant si loin lorsque la LNH a interrompu ses activités en raison de la pandémie de COVID-19 le 12 mars dernier, est donc en quelque sorte un cadeau inespéré pour lui.

«Dans une situation comme celle-là, vous voulez vous assurer que vous allez être prêts», a-t-il conclu.