Dave Morissette

Crédit : Simon Clark/Agence QMI

Cyclisme

GDPL: Dave Morissette n'a pas hésité une seconde

Publié | Mis à jour

Ç’a pris 30 secondes à Pierre Lavoie pour convaincre l’animateur Dave Morissette de participer au prochain Grand Défi.

Habituellement, à cette période de l’année, Morissette se remet plutôt d’un véritable marathon relié à la couverture des séries éliminatoires de la Ligue nationale à TVA Sports. Cette fois, du 19 au 21 juin, Morissette épousera les conséquences de la pandémie de coronavirus et en profitera pour se créer un nouveau souvenir avec son père Allen. 

«À 69 ans, mon père est toujours là pour m’encourager, dit Morissette. On va rouler ensemble de Québec jusqu’au lac Saint-Jean. On va faire ce qu’on peut. Concernant mon père, il a un vélo électrique qui peut l’aider, par exemple, dans une côte. Parfois, il me dépasse, mais c’est simplement pour me pousser encore plus fort.»

Ce Grand Défi, qui propose exceptionnellement cette année aux marcheurs, coureurs, cyclistes et nageurs du Québec de s’unir virtuellement pour totaliser un million de kilomètres, vient représenter une analogie parfaite de la relation père-fils entretenue chez les Morissette.

«Mon père m’a toujours poussé et il m’a donné les outils pour réussir, souligne Dave, qui a notamment été dirigé par son paternel au hockey lorsqu’il était plus jeune à Baie-Comeau. Il faisait aussi du temps supplémentaire à l’aluminerie et il s’est endetté pour que je joue au niveau midget AAA. J’ai beaucoup de reconnaissance envers lui.»

Un coup de pédale à la fois

Au Grand Défi, un peu comme les Morissette l’avaient fait lors d’un autre périple familial à vélo sur le chemin de Compostelle en 2018, Dave et Allen s’épauleront.

«Il y a évidemment un effort physique, mais c’est aussi mentalement, décrit l’animateur. Quand je monte une grosse côte, j’adore ça. Il faut y aller un coup de pédale à la fois et quand tu arrives en haut, ça donne tellement un bon sentiment.»

Encore une fois, un lien est facilement traçable avec sa carrière au hockey au cours de laquelle il a disputé des centaines de parties au niveau junior, dans la Ligue de la Côte Est, dans la Ligue internationale et dans la Ligue américaine avant de jouer 11 matchs avec le Canadien de Montréal. Ces 11 matchs, personne ne pourra jamais lui enlever.

«C’est vraiment un honneur de m’associer à Pierre Lavoie, un homme que j’aime beaucoup, pour participer à cet événement à titre d’ambassadeur, fait valoir Dave Morissette. Je trouve ça flatteur qu’il m’ait demandé d’être là pour sa cause. C’est certain que je vais en profiter pour inciter les gens à bouger. Le sport, c’est le centre de ma vie et je suis fier d’avoir transmis ça à mes fils.»

Dave a effectivement partagé son amour du sport à ses fils Jeremy et Zack, comme Allen l’avait précédemment fait avec lui. Au fond, dans cette histoire de famille, de hockey et de vélo, la clé, c’est Allen.

- Les gens souhaitant participer au Grand Défi Pierre Lavoie (GDPL) peuvent s’inscrire dans le groupe de «Salut Bonjour» par le biais de l’application 1 000 000 de km ensemble. Québecor est le partenaire d’action du GDPL.